Red Bull va devoir face à deux casse-têtes. Le premier, et il est connu, sera de trouver un nouveau motoriste pour 2022, puisqu'Honda a décidé de se retirer du circuit. Et le deuxième, probable mais pas encore officiel, celui de chercher un remplaçant à Alexander Albon, en difficulté cette saison. Si le Thaïlandais a encore de quoi se rattraper, ses dirigeants commenceraient à sonder le marché. Helmut Marko ne s'en cache pas.

"Si Albon ne supporte pas la pression..."

Grand Prix de l'Eifel
Le mystère est résolu : Stroll était positif à la Covid-19
IL Y A 5 HEURES

"Des noms disponibles ? Il y a Hülkenberg et il y a Pérez, explique le responsable de la filière Red Bull à la chaîne allemande Sport1. La question est de savoir à quel point ils seraient distancés par Max ? Nous avons des comparaisons avec Ricciardo et nous pouvons tirer des conclusions quant à la situation des pilotes. Je crois qu'aucun ne sera à moins de trois dixièmes.Dans ses bons jours, Albon est capable d'avoir cette proximité avec Max."

"Verstappen n'a pas de clause Honda de sortie chez Red Bull mais son rêve reste Mercedes"

Pour Marko, Albon est encore "jeune" et a donc des progrès à faire. Mais s'il "ne supporte pas la pression", alors Red Bull ne pourra "se permettre de rester sur une jambe en vue du championnat". "Il est actuellement impossible de jouer un championnat avec une seule voiture. Mais nous n'en sommes pas encore là. La performance d'Albon au Nürburgring était satisfaisante." Dans tous les cas, Red Bull fera probablement appel à "des pilotes confirmés" sans aller piocher dans sa formation, au risque de "griller" certains pilotes.

Grand Prix du Portugal
Pour Grosjean et Magnussen, c'est bel et bien la fin
IL Y A 6 HEURES
Grand Prix du Portugal
La jauge de spectacteurs réduite à Portimão
IL Y A 21 HEURES