Otmar Szafnauer est sorti médiatiquement affaibli de l'affaire Oscar Piastri, mais il garde une cote intacte auprès de son patron, Laurent Rossi. L'Etasunien, arrivé chez Alpine en début de saison, était persuadé d'être proche de pouvoir faire accepter à Fernando Alonso l'idée d'une prolongation d'un an. L'Espagnol lui a menti en assurant qu'il n'avait signé nulle part, alors qu'il venait de s'engager chez Aston Martin pour 2023. Il a été prévenu de cette volte-face du double champion du monde à peu près après tout le monde dans l'équipe. Et c'est lui qui a produit le communiqué annonçant la titularisation d'Oscar Piastri, sans l'accord du jeune australien. On sait ce qu'il en est advenu.
Regardez le Bol d’Or en direct sur Eurosport samedi et dimanche
Ce feuilleton à rebondissements aurait pu précariser la position de l'ancien directeur d'équipe d'Aston Martin, mais il n'en est rien. Laurent Rossi lui rend un vibrant hommage à son professionnalisme dans un entretien donné à The Race. "Otmar est l'une des recrues dont je suis le plus fier parce qu'il répond aux attentes tous les jours depuis son arrivée, explique le directeur général de la marque Alpine. Je lui fais totalement confiance, il fait un excellent travail. Ça m'offre une tranquillité d'esprit."
Saison 2022
Le coût réel des pilotes : Ricciardo catastrophique, Hamilton hors de prix, Russell miraculeux
19/09/2022 À 22:13

L'épilogue de l'affaire Piastri rend la grille 2023 plus lisible

Szafnauer s'occupe de trouver le successeur d'Alonso

"Je lui fais confiance pour continuer de faire grandir l'équipe", ajoute le manager. Une allusion à la campagne de recrutement lancée à Enstone pour rapprocher les Bleus des standards des trois plus grandes équipes, Red Bull, Ferrari et Mercedes. Otmar Szafnauer doit engager dans les prochains mois pas moins de 75 personnes pour porter l'effectif de l'écurie à 900 personnes. "Il a été engagé pour m'aider à prendre du recul, car j'ai 16 personnes sous ma responsabilité directe. Je dois construire des voitures, développer le réseau Alpine, construire une marque. J'ai consacré un temps disproportionné à la Formule 1 l'an dernier. J'y consacrerai de moins en moins de temps car maintenant j'ai un leader très capable à la barre avec Otmar. Les rôles sont bien répartis : je dirige la marque Alpine, qui est plus importante qu'une équipe de Formule 1, et Luca [De Meo] le Groupe Renault et sa transformation."
L'un des dossiers figurant en bonne place sur le bureau Otmar Szafnauer, patron opérationnel d'Alpine F1 Team au quotidien, est aussi le choix du deuxième pilote pour la saison prochaine. Pierre Gasly ou un autre ? "Nous ne voulons pas précipiter la décision, a assuré Laurent Rossi, lors de son interview donnée à formula1.com, samedi dernier à Monza. C'est une procédure qu'Otmar conduit, étant donné qu'il sait ce qui est le mieux pour l'équipe. Nous prenons l'avis de nos ingénieurs. Le pilote est important, mais la voiture est de loin ce qu'il y a de plus important."
Saison 2022
Gasly s'éloigne d'Alpine : Red Bull aurait abandonné la piste Herta
16/09/2022 À 12:14
Saison 2022
Placé en soins intensifs après son opération de l'appendicite, Albon va mieux
12/09/2022 À 15:14