Une météo instable, une piste mouillée et des conditions malheureusement inéquitables ont influencé le verdict de la séance de qualification puis celui de la Super pole, dimanche dans les rues de Rome, qui accueille sa deuxième course en deux jours.
Au final, c'est un quatrième pilote différent qui partira de la pole position, ce dimanche à 13h04 dans la capitale de l'Italie. Après les Néerlandais Nick de Vries (Mercedes) et Robin Frinjs (Virgin) lors du meeting d'ouverture du Championnat du monde de Formule E à Dariya, en Arabie saoudite, et le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes) samedi, c'est le Néo-zélandais Nick Cassidy, nouveau dans la série, qui s'est octroyé le privilège de démarrer en tête.
ePrix de Rome
Une conduite agressive pour une belle victoire : Le résumé de la victoire de Vandoorne
11/04/2021 À 16:34

Vergne 21e

Au bout d'un tour sur le fil du rasoir où la glissade et les murs n'étaient jamais loin, le pilote de Virgin Racing a stoppé le chrono à 1'52"011, battant un autre rookie, le Français Norman Nato (Venturi), de 0"332.
"J'ai été plutôt content des dernières courses et je me sentais à l'aise et bien installé, mais je n'avais rien pu montrer, a réagi Cassidy. Je suis ravi que tout se soit bien goupillé aujourd'hui, c'est comme si tous mes problèmes étaient réglés. Je ne sais pas à quoi m'attendre en course vu les conditions. C'est une approche différente de démarrer devant en termes de stratégie et de gestion de l'énergie mais ça devrait aller !"
L'Allemand Pascal Wehrlein (Porsche) et Stoffel Vandoorne, l'un des grands déçus de la course 1, samedi, ont réservé leurs places sur la 2e rang de la grille de départ, avec des chronos respectivement à 0"619 et 2"348 de l'homme de la pole position. Un autre Allemand, Maximilian Günther (BMW i Andretti) et le Britannique Alexander Sims (Mahindra) partiront de la troisième ligne.
Pour ce qui est des trois premiers vainqueurs de la saison, ce dimanche matin ne leur a pas été favorable : si Sam Bird (Jaguar) a garder ses chances de succès avec son 11e temps, Nick de Vries et Jean-Eric Vergne auront plus de mal à briller pour finir ne serait-ce que sur le podium, avec leurs 18e et 21e chronos. Mais la Course 1, samedi dans la "Ville éternelle", a montré que beaucoup de choses pouvaient arriver.
ePrix de Rome
Vandoorne, Sims et Wehrlein ont savouré le podium
11/04/2021 À 14:26
ePrix de Rome
Vandoorne : "Cette victoire a une saveur particulière"
11/04/2021 À 12:53