Il fallait probablement prendre plus de risques que les autres pour décrocher la pole position de l'ePrix de Paris. Sur un tracé périlleux, où le printemps francilien a dressé une fine pellicule de pollens qui a rendu l'adhérence plus aléatoire qu'ailleurs, Jean-Eric Vergne a largement dominé la qualification, ce samedi, pour s'offrir devant son public une quatrième pole position saisonnière. Le Français a devancé son rival pour le titre, Sam Bird (DS Virgin), et son coéquipier André Lotterer.
Le leader du championnat a été impérial, puisqu'il a su accéder à la Super Pole en sortant du premier groupe, grâce à un tour bouclé en 1'01"508. Les cinq premiers hommes élancés ont pourtant nettoyé la piste pour les suivants. D'autres n'ont pas eu cette justesse, au point de s'agacer, comme Daniel Abt, après avoir établi un chrono "nul", comme il l'a dit lui-même. L'Allemand s'élancera depuis la quinzième position sur la grille.
ePrix de Paris
Revenu de la Formule 1, Vergne est passé à la Formule E "au bon moment"
27/04/2018 À 14:16
Même Bird n'a pu faire illusion, ayant concédé 0"277 à son rival. Felix Rosenqvist (Mahindra), onzième temps, est condamné à une nouvelle remontée pour continuer d'exister au championnat. Mais il est prévenu : Vergne est en terrain conquis.
ePrix de Paris
Vergne a tout pour briller : il va courir à domicile en leader du championnat
26/04/2018 À 15:09
ePrix de Paris
Vergne sur un boulevard, Lotterer sur tous les fronts et Bird sur 3 roues : le résumé
28/04/2018 À 15:39