Louis Oosthuizen a conservé la tête du British Open de golf, vendredi, grâce à un 2e tour presque aussi réussi que le 1er, terminé à 11 coups sous le par face à un commando d'Américains regroupés dans le peloton de chasse. Le Sud-Africain, 2e cette année à l'USPGA et à l'US Open, a attaqué sa journée avec un coup d'avance sur deux Américains, Jordan Spieth et Brian Harman. Quelques heures plus tard, il en avait deux sur Collin Morikawa, 2e grâce à une superbe carte de 64, et deux sur le même Spieth, 3e, qui a joué en 67.
Oosthuizen aurait pu faire encore mieux, dans la foulée d'un superbe eagle au 14 qui l'avait emmené à -12, mais un bogey au 16, son premier de la semaine, l'a obligé à serrer le jeu pour rester devant ses rivaux d'outre-Atlantique, et notamment Dustin Johnson, le numéro 1 mondial.
British Open
A 24 ans, Morikawa remet ça et s'offre son deuxième Majeur
18/07/2021 À 18:08
Alors que le soleil se couchait sur le parcours du Royal St George, à Sandwich au bord de la Manche, Johnson a bouclé une très belle journée de golf, sans le moindre souffle de vent, en rendant une carte de 65 lui permettant de rejoindre, à la 4e place ex-aequo, un autre Sud-Africain, Dylan Frittelli, et un autre Américain, Scottie Scheffler.

Louis Oosthuizen

Crédit: Eurosport

Rahm, ou quand le favori remonte...

Il y avait encore 32 000 spectateurs pour assister à ce grand spectacle et à la jolie remontée de Jon Rahm, le dauphin de Johnson au classement mondial et vainqueur de son premier Majeur à l'US Open, en juin.
L'Espagnol, favori des bookmakers, s'est bien replacé dans la course au 149e British Open, et à la fameuse Claret Jug, en rendant une carte de 64, comme Oosthuizen jeudi et comme Morikawa vendredi. De quoi remonter à la 12e place, à égalité avec Brooks Koepka, avec encore 36 trous à jouer jusqu'à dimanche après-midi.

Jon Rahm

Crédit: Getty Images

Le parcours étant malmené par beaucoup de joueurs, en raison des conditions de jeu idéales, le cut a finalement été fixé à +2 par les organisateurs. De quoi laisser sur le carreau quelques cadors européens, à commencer par Francesco Molinari et Tyrrell Hatton, deux héros de la dernière Ryder Cup.
Côté américain, le gros frappeur Bryson Dechambeau s'en est sorti de justesse, à +1, tout comme Rickie Fowler. Mais pas Phil Mickelson, le vainqueur du dernier USPGA fin mai, plombé par sa carte de 80 jeudi et auteur d'un modeste 72 vendredi.
British Open
Oosthuizen conserve la tête, McIlroy gâche son come-back
17/07/2021 À 21:30
British Open
Oosthuizen domine les débats, Hébert surprenant quatrième
15/07/2021 À 19:04