Tiger Woods ne remportera peut-être pas cette édition 2022 du Masters. Même si on ne peut jamais jurer de rien avec lui, la chose aurait un côté surréaliste. En attendant, c'est bien une forme de victoire qu'il vient de signer jeudi sur le plus beau parcours du monde, à Augusta.
14 mois après l'accident de voiture qui a failli lui coûter sa jambe droite, l'Américain a non seulement retrouvé la compétition, mais il a aussi brillé. Avec une carte de 71, le Tigre a bouclé ce premier tour un coup sous le par. Ce qui, en temps normal, aurait constitué une bonne performance trouve cette fois un écho particulier : Woods a fait un miracle.
Suivi par une foule massive (il a mis du temps pour se frayer un chemin jusqu'au tee du trou numéro un), l'ancien numéro un mondial, dont la légende avait débuté ici-même il y a tout juste vingt-cinq ans, a bluffé tout le monde en signant trois birdies, pour deux bogeys. Suffisant pour se placer dans le peloton de tête et envisager, dans un premier temps, de passer le cut vendredi soir. Un cut qu'il a toujours franchi au Masters depuis son premier sacre en 1997.
Masters
Les mythiques sorties de bunker au Masters de McIlroy et Morikawa sur le 18 analysées
13/04/2022 À 20:40

Le premier "fist pump"

Il était 11h05 heure locale lorsque le Tigre a laissé son drive rugir pour la première fois en compétition depuis le... Masters 2020. Et la magie a opéré. Sur le trou numéro 6, après cinq pars, il a mis une première fois la foule en transe sur ce par 3 en frôlant le trou en un avant de signer son premier birdie. Malheureusement, une petite erreur sur le par 5 du 8 a effacé ce bénéfice. Mais ce bogey aura constitué son seul accroc sur son premier neuf.
Le retour n'a pas été moins convaincant. Après avoir bien négocié l'Amen Corner (le mythique enchaînement du 11-12-13), là où tant de champions ont sombré par le passé, avec au passage un birdie sur le dernier volet du triptyque, il a commis un nouveau bogey sur le 14. Mais au trou numéro 16, à nouveau un par 3, Woods est allé chercher son dernier birdie du jour d'un putt longue distance magnifique, à l'issue duquel il a gratifié le public de son premier "fist pump" du Masters, ce poing serré si caractéristique.
Sous le soleil comme sous la bruine, qui se sont succédé jeudi, avec un orage au beau milieu, Tiger Woods a donc accompli quelque chose de grand jeudi. Peu importe la suite, cette journée restera à part dans sa glorieuse carrière. "La marche, c'est le plus difficile", avait-il prédit. Le relief du parcours d'Augusta martyrise sa jambe droite et l'enchaînement des tours compliquera encore sa tâche d'ici ce week-end. Mais pour l'heure, tout ça n'a aucune importance. Le Tigre est revenu, et tout Augusta résonne de plaisir de son rugissement.
Masters
Scheffler sacré à Augusta
10/04/2022 À 23:21
Masters
Woods : "Je ne pense pas que les gens réalisent vraiment par où je suis passé"
10/04/2022 À 23:11