Il aura fallu beaucoup de patience à Raphaël Jacquelin avant de s'imposer sur l'Open d'Espagne, disputé sur le parcours Parador de El Saler à Valence dimanche. Le Français a gagné cette épreuve après un barrage mémorable (neuf trous) contre l'Allemand Maximilian Kieffer. Avant d'enlever ce trophée, le Français comptait à son palmarès l'Open de Madrid (2005), l'Open d'Asie (2007) et l'Open de Sicile (2011).
Après quatre journées de tournoi, le Chilien Felipe Aguilar, l'Allemand Maximilian Kieffer et Jacquelin se retrouvaient dimanche à égalité avec 283 coups, soit cinq sous le par. L'Ecossais Marc Warren, qui était en tête samedi à l'issue de la troisième journée, s'était lui complètement écroulé, rendant une carte de 76, succombant à la pression avec pas moins de quatre bogeys lors des cinq derniers trous du parcours. Au troisième tour du barrage, Felipe Aguilar était éliminé après un superbe coup d'approche de Jacquelin, permettant au Français de réaliser un birdie. De son côté, Kieffer ne tremblait pas et faisait à son tour un superbe putt d'en dehors du green pour égaliser avec le Français.
Le mano a mano entre le Français et l'Allemand se poursuivait ensuite pendant cinq trous. Mais lors du 9e, Jacquelin réalisait à nouveau un magnifique coup d'approche, permettant ensuite d'effectuer un birdie victorieux. Il faut remonter à 1989 pour retrouver trace d'un tel play-off sur le circuit EPGA. José Maria Olazabal avait pris le meilleur sur le Nord-Irlandais Ronan Rafferty après neuf trous dans un barrage lors de l'Open des Pays-bas.
Golf
Popov : "Je veux toujours terminer mon échauffement sur un bon coup"
24/06/2022 À 13:37
U.S. Open
Fitzpatrick, un premier sacre majestueux
20/06/2022 À 05:42
Golf
Un coup de mou et Rahm se retrouve derrière un duo d'outsiders
19/06/2022 À 05:55