Brooks Koepka est sur tous les fronts. Elément clef de la formation du capitaine Steve Stricker, le golfeur de 31 ans fait aussi parler de lui en dehors du green. A quelques heures du coup d'envoi de la Ryder Cup, le joueur américain a été interrogé sur ses propos récents sur la Ryder Cup et les compétitions par équipe.
Il y a quelques semaines, Golf Digest révélait que le joueur avait déclaré que les sports d'équipe n'étaient "pas dans son ADN et que la Ryder Cup avait interrompu ses préparatifs habituels". Ce jeudi, Koepka s'est défendu en rejetant les critiques rapportées par les médias.
J'ai juste dit que c'était différent
Ryder Cup
Poulter : "Celle-ci va nous faire un peu mal"
27/09/2021 À 08:07
"Je n'ai jamais dit que c'était négatif", a expliqué Koepka. "Vous l'avez tous interprété comme ça. J'ai juste dit que c'était différent. Comme je l'ai déjà expliqué, je n'ai jamais joué aucun de ces événements par équipe. Je n'ai pas joué la Walker Cup. Jamais joué la Ryder Cup Cup. Jamais rien joué. J'ai juste dit que c'est différent. Cela ne veut pas dire que c'est mauvais."
"C'est très amusant de jouer. Je ne serais pas nerveux au premier tee, comme je le suis actuellement, si je m'en fichais. Je ne peux que faire mon travail et ensuite vous rapporterez tous votre opinion ou votre côté", a poursuivi le vainqueur de l'US Open 2017.

Les tatouages, nouvelle tradition pour les capitaines de Ryder Cup ?

Une hache de guerre enterrée avec DeChambeau… pour l'instant ?

Autre élément qui fait les choux gras des suiveurs de la petite balle blanche, la relation compliquée entre DeChambeau et Koepka. Et ce dernier a tenu à clarifier la situation. "Je n'écoute pas les commentaires ou ce qu'il (ndlr, DeChambeau) dit donc j'en n'ai absolument aucune idée."
Avant de couper court aux rumeurs faisant état de quelconque tension au sein de Team USA. "Nous sommes dans la même équipe ensemble", a-t-il commencé. "Nous avons dîné presque tous les soirs en équipe. Je suis arrivé ici lundi. Tous ceux qui font partie de notre équipe interagissent et tout le monde participe aux conversations et on fait tout ce qu'on peut pour atteindre notre objectif." Les querelles sont donc mises de côté entre les deux joueurs. Et cela ne pourra que servir une équipe américaine qui voudra récupérer son titre à domicile ce weekend..

Dustin Johnson : "J'apprécie le rôle de vétéran"

Ryder Cup
Spieth : "Si nous jouons comme ça, le score sera le même là-bas dans deux ans"
27/09/2021 À 07:27
Ryder Cup
Trois jours en enfer : comment l'Europe a sombré
27/09/2021 À 06:35