Jon Rahm et Sergio García ont beau repousser les limites de l’extraordinaire, ils ne peuvent pas tout. Menée 3up d’emblée, la paire espagnole semblait avoir tout perdu dès le trou n°3, après deux birdies de Brooks Koepka et Daniel Berger suivis d’un bogey ibérique. Mais dans une rencontre où les deux équipes se sont rendu coup pour coup avec seulement 4 trous partagés, le rythme échevelé a fini par porter préjudice aux Américains qui ont perdu leur avantage initial au 9.
La fin de la partie a été nettement à l’avantage de Rahm et García qui, avec un birdie et un par au 12 et au 13, ont pris un avantage définitif, avant de conclure en apothéose avec un eagle lumineux au 16. Jamais depuis 1997, un binôme n’était parvenu à remporter un foursome après avoir été 3down !
Ryder Cup
Poulter : "Celle-ci va nous faire un peu mal"
27/09/2021 À 08:07

Des Américains ultra-réguliers et irrésistibles

Ce fut la seule éclaircie de la matinée européenne. Avec 3 birdies d’entrée, Dustin Johnson et Collin Morikawa, déjà fabuleux vendredi matin, ont assommé Paul Casey et Tyrell Hatton. Le duo US menait 4up après 8 trous ! Si la paire européenne a effectué un baroud d’honneur en remportant le 11, le 12 et 14 avec un eagle, c’était déjà beaucoup trop tard.
Longtemps indécises, les parties 3 et 4 ont paru pencher en faveur de l’Europe… avant de basculer dans l’escarcelle US. Les rookies Viktor Hovland, requinqué après son four-ball remporté avec Tommy Fleetwood, et Bernd Wiesberger ont tenu la dragée haute à Justin Thomas et Jordan Spieth. 3up après 6 trous, le Norvégien et l’Autrichien ont connu un premier passage à vide du 7 au 10.
Valeureux, ils ont réagi avec un birdie au 11 pour repasser 1up. Mais avec deux bogeys consécutifs au 14 et au 15, suivis d’un eagle américain au 16, la meilleure issue ne pouvait plus être qu’un partage. Vainqueur du 17, ils ont commis 2 erreurs successives et fatales au 18. Seul Spieth n’avait pas encore marqué de point pour Team USA, c’est chose faite.

Un sacre tout proche

Enfin, Lee Westwood et Matthew Fitzpatrick y ont cru jusqu’au 6, avant que Xander Schauffele et Patrick Cantlay ne confirment leur état de forme du moment en faisant une razzia de birdies du 7 au 11, ne partageant que le 8.
Au terme de cette matinée de foursomes, les États-Unis mènent 9 - 3 et n’ont plus que 5 points et demi à prendre pour soulever la 43e Ryder Cup. Vu la domination sans partage des Américains, la session de four-ball de l’après-midi pourrait définitivement tuer les espoirs européens, tout simplement surclassés depuis le début du weekend.

Résultats de la session de samedi matin

Ram - García (Europe) bat Koepka - Berger : 3&1
Johnson - Morikawa (États-Unis) bat Casey - Hatton (Europe) : 2&1
Thomas - Spieth (États-Unis) bat Hovland - Wiesberger (Europe) : 2up
Schauffele - Cantlay (États-Unis) bat Westwood - Fitzpatrick (Europe) : 2&1
Ryder Cup
Spieth : "Si nous jouons comme ça, le score sera le même là-bas dans deux ans"
27/09/2021 À 07:27
Ryder Cup
Trois jours en enfer : comment l'Europe a sombré
27/09/2021 À 06:35