Getty Images

Les Bleus sauvent l'honneur

Les Bleus sauvent l'honneur

Le 14/01/2020 à 19:52Mis à jour Le 18/01/2020 à 18:25

EURO 2020 - Déjà éliminée avant le coup d'envoi après ses deux défaites initiales, l'équipe de France a battu la Bosnie-Herzégovine (23-31), lors de son troisième et dernier match de l'Euro 2020. Après un début de match poussif, les Bleus ont su rectifier le tir pour prendre le large et sauver l'honneur.

La France sauve l'honneur. Ce mardi soir, les Bleus ont battu la Bosnie-Herzégovine (31-23), dans ce troisième et dernier match du groupe D du tour préliminaire de l'Euro 2020. Déjà éliminés avant cette ultime rencontre, les hommes de Didier Dinart ont fini par faire la différence au retour des vestiaires, à Trondheim en Norvège. Dorénavant, il va falloir se tourner vers Tokyo et une qualification qui se jouera dans un tournoi, du 16 au 19 avril, à Paris.

L'élimination après la rencontre contre la Norvège était clairement dans toutes les têtes. Obligée d'en passer par un dernier match sans enjeu, l'équipe de France a tout d'abord montré un visage peu rassurant. Ce fut notamment le cas lors de son début de rencontre, lorsque la Bosnie-Herzégovine est parvenue à prendre jusqu'à trois buts d'avance (1-4). Emmenés par Marko Panic (9/14), qui a fait très mal aux Bleus, ou encore Nikola Prce (6/13), les hommes de Bilal Suman, eux aussi déjà éliminés, ont joué crânement leur chance.

Valentin Porte a fini par prendre les choses en main

La première période a clairement penché de leur côté, même si la France était légèrement devant, au tableau d'affichage (14-13). Car en face, les Bleus, touchés mentalement et physiquement, ont peiné dans les fondamentaux et ont notamment enchaîné les pertes de balle. Face à un adversaire qui a fini par montrer ses limites, les hommes de Didier Dinart ont progressivement mis en place leur jeu. En première période, ils se sont notamment appuyés sur leurs cadres Michaël Guigou (5/6), ou bien Luc Abalo, auteur de deux magnifiques roucoulettes sur son aile droite. Dans le second acte, Valentin Porte, meilleur buteur français (7/8) et désigné homme du match, a pris le relais, accompagné également de Melvyn Richardson (4/5).

Vincent Gerard (12 arrêts) et Wesley Pardin (4 arrêts) n'ont pas été en reste. Les Bosniens ont fini par s'en rendre compte, eux qui n'ont pas inscrit de but entre la 51e et la 59e minute de jeu. La France a ainsi logiquement eu le dernier mot, et certains ont ainsi retrouvé leur sourire. Les Bleus ont déjà leur prochain objectif olympique en tête. Pas le temps donc de tergiverser.

Romain Lagarde en défense face à la Bosnie-Herzégovine d'Ivan Karacic

Romain Lagarde en défense face à la Bosnie-Herzégovine d'Ivan KaracicGetty Images

0
0