Getty Images

Omeyer, une dernière victoire (et un dernier but) avant la retraite

Omeyer, une dernière victoire (et un dernier but) avant la retraite

Le 06/06/2019 à 23:10Mis à jour Le 07/06/2019 à 10:48

LIDL STARLIGUE - Thierry Omeyer a disputé le dernier match de son immense carrière, jeudi lors de la victoire du PSG contre Cesson Rennes (29-20). Une soirée riche en émotions pour le meilleur gardien de tous les temps, buteur pour son ultime sortie.

Une haie d'honneur pour commencer, porté en triomphe pour terminer. La fin, c'est justement de quoi il était question, jeudi à Paris : Thierry Omeyer, le meilleur gardien de handball de tous les temps, a disputé l'ultime match de son immense carrière. Et comme souvent tout au long des 25 années passées à défendre les couleurs de Sélestat, Montpellier, Kiel et le Paris Saint-Germain, sans oublier celles d'une équipe de France avec laquelle il aura soulevé tous les trophées, Titi a gagné. Sur le parquet des champions de France, Cesson Rennes n'a pu éviter la défaite (29-20) et la relégation lors d'une dernière journée de Lidl Starligue qui marquait les adieux au handball de l'un de ses plus grands contributeurs.

Accueilli par une marée de fumigènes à son arrivée à Coubertin, Omeyer, 42 ans, a également eu droit à un joli tifo à l'initiative du Collectif Ultras Paris. Malgré l'émotion, forcément immense, le quintuple champion du monde a fait le boulot, une dernière fois : 15 arrêts, à 44%. Plus rare et d'autant plus savoureux, le légendaire portier s'est même offert un but pour son ultime apparition dans le costume de handballeur professionnel.

"Je ne suis pas triste, c’est une décision murement réfléchie, mais il y a de l’émotion, a confié au coup de sifflet final Omeyer sur beIN Sports. J’ai envie de profiter de ces moments avec tous les gens qui comptent pour moi. Merci pour tout. Au-delà de tous les titres, j’ai vécu de formidables aventures humaines et si j’ai pu donner envie à des enfants de faire du handball à ce poste de gardien qui m’est cher, j’ai gagné quelque chose." Pas moins de 59 titres comme le coeur des Français et de tous les amoureux de sport. Qui ont, ce jeudi soir, un pincement au coeur. Une page se tourne. Elle fut magnifique. Merci Titi.

Une légende nommée Thierry Omeyer.
0
0