Getty Images

Pas de miracle pour Nantes

Pas de miracle pour Nantes
Par AFP

Le 04/05/2019 à 21:13Mis à jour Le 04/05/2019 à 21:15

LIGUE DES CHAMPIONS - Finaliste de l'édition 2018, Nantes s'arrête cette fois aux portes du Final Four. Battus de sept buts à domicile lors du quart de finale aller, les Nantais ont à nouveau logiquement cédé au retour samedi à Barcelone.

Nantes ne retournera pas cette année au Final Four de la Ligue des champions de handball après sa défaite à Barcelone 29 à 26 samedi en quarts de finale retour. Les jeux étaient presque faits dès le match aller remporté 32 à 25 à l'extérieur par les Barcelonais et les Nantais n'ont jamais pu croire à un renversement de situation presque impossible au Palau Blaugrana. Le Barça n'a plus perdu dans sa salle depuis 2015, sans parler d'y concéder un écart de huit buts.

L'an passé, le "H" avait réussi un magnifique parcours et ne s'était incliné qu'en finale contre Montpellier à Cologne. Moins brillant, celui de cette année confirme tout de même la place du club parmi les valeurs sûres en Europe. Nantes a notamment éliminé Rhein-Neckar, l'un des meilleurs clubs de Bundesliga, en huitièmes de finale. En trois participations à la Ligue des champions, il a toujours joué la phase finale.

Barcelone et ses quatre Français, Ludovic Fabregas (3 buts), Dika Mem (3 buts), Cédric Sorhaindo (1 but) et Timothey N'Guessan, ont soigné leur début de match pour étouffer d'entrée tout espoir du côté de Nantes. Après un gros quart d'heure, le score était déjà de 14 à 7 pour le club neuf fois champion d'Europe (la dernière en 2015).

Cinq Français à Cologne

Le "H", avec quatre anciens du Barça dans ses rangs, les Espagnols Valero Rivera, Eduardo Gurbindo et David Balaguer, et le Macédonien Kiril Lazarov, a fait bien meilleure figure par la suite, revenant à un but au milieu de la seconde période devant ses 350 supporters qui avaient fait le long voyage en car vers la Catalogne. Le pivot Nicolas Tournat a été le plus efficace avec 5 buts.

Les Nantais ont un dernier objectif pour la fin de saison, la deuxième place du Championnat de France derrière le PSG, déjà presque assuré du titre. L'équipe de Thierry Anti est à la lutte avec Montpellier (deux points derrière). La réception de Nîmes, mercredi, pourrait être cruciale.

Le handball français, qui avait monopolisé les trois premières places du Final Four l'an dernier (Montpellier, Nantes, Paris), n'a plus qu'une chance d'y être présent cette année avec le PSG. Mais les Parisiens devront réussir une extraordinaire "remontada" dimanche à Coubertin (17h00) après le naufrage du match aller chez les Polonais de Kielce (34-24). Il y aura de toute façon au moins cinq joueurs français à Cologne les 1er et 2 juin, Kentin Mahé avec le club hongrois de Veszprem, vainqueurs des Allemands de Flensbourg, et les quatre Bleus du Barça.