Déception pour le BBH après la défaite en finale de Ligue des champions contre le Vipers Kristiansand (34-28). Après avoir éliminé le triple tenant du titre, Györ, samedi, Brest chute finalement contre les Norvégiennes et ne réalisera pas le triplé cette saison, après sa victoire en championnat et en Coupe de France. Henny Reistad (12 buts) et Katrine Lunde (12 arrêts) n’ont laissé aucune chance aux joueuses de Laurent Bezeau, qui n'ont jamais mené au score dans cette finale, la première de l'histoire du club breton.
Dès les premières minutes, le Vipers Kristiansand a pris les commandes de cette finale de Ligue des champions. La première pour le club norvégien, tout comme le BBH. Heidi Loke, Vilde Jonassen puis Emilie Arntzen ont permis à leur équipe de mener 3-0 après trois minutes. Les Brestoises, elles, ont commencé à buter sur Katrine Lunde et ont été en difficulté offensivement. A la 9e minute, les joueuses de Laurent Bezeau étaient déjà menées 8-3, ce qui l’a poussé à poser un temps mort. "Il reste du temps, on ne s’affole pas", a lancé l’entraîneur du BBH.
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48
Un temps mort galvanisant pour les Brestoises. Plus solides défensivement et plus efficaces face à Lunde, elles sont revenues à égalité des Vipères grâce à l’égalisation de Djurdjina Jaukovic au quart d’heure de jeu (9-9). La seule embellie de cette finale pour le BBH n’a duré que deux minutes (11-11 à la 17e). Mais Kristiansand a continué à marquer face à une Cléopatre Darleux (1/13 à la pause) et une Sandre Toft (1/7 à la pause) trop tendres aujourd’hui. La barre de Kalidiatou Niakaté (22e) et le jet de 7 mètres raté d’Isabelle Gullden (26e) ont laissé filer les Norvégiennes, qui menaient alors de cinq buts à la pause.

Lunde infatigable

Au retour des vestiaires, le Vipers est revenu avec les mêmes intentions qu’en première période et le BBH n’a jamais réussi à renverser la rencontre. Les deux buts d’Henny Reistad notamment ont permis aux Norvégiennes de mener de sept buts à la 35e. Les joueuses de Laurent Bezeau ont continué à buter sur l’infatigable Lunde (42 ans), et à subir les foudres de la jeune demi-centre de 22 ans, qui a terminé la rencontre à 12 buts. Le Vipers Kristiansand a tranquillement géré sa fin de match et s’est tranquillement dirigé vers sa première Ligue des champions de son histoire.
Les deux jets de 7 mètres d’Ana Gros, permettant aux Rebelles de revenir à quatre buts, dans les dix dernières minutes n’ont pas suffi. La joie du banc norvégien et des larmes de la gardienne vétérane à la 59e minute ont marqué la fin du match. Artzen a finalement marqué le 34e but des Vipères,et Brest a vu son rêve de devenir le premier club français à remporter une Ligue des champions s’envoler.

Reistad MVP, Gros meilleure marqueuse

La jeune Henny Reistad, seulement âgée de 22 ans, s’était déjà illustrée samedi face au CSKA Moscou avec 10 buts mais a brillé aujourd’hui face au BBH avec un superbe 12/16. La Norvégienne a, logiquement, été élue MVP de ce Final Four par l'EHF et a une nouvelle fois montré qu’elle fera partie des meilleures joueuses du monde dans les années à venir.
Maigre lot de consolation pour Ana Gros. Déçue à l’issue de la rencontre, elle qui jouait son dernier match avec Brest, la Slovène a reçu le trophée de meilleure marqueuse de la compétition avec 135 buts. La saison prochaine, l’arrière-droit star du BBH jouera pour le CSKA Moscou. Elle s'était engagée avec le club russe en janvier dernier.
Ligue des champions
Les talents de Paris ont fini par faire la différence : le résumé de la petite finale
13/06/2021 À 18:01
Ligue des champions
Une démonstration et un record : Le Barça est bien le patron
13/06/2021 À 17:36