Montpellier a peut-être perdu bien plus qu'un quart de finale aller ce jeudi soir. Battu de trois buts à domicile par Kielce (28-31), les joueurs de Patrice Canayer sont désormais condamnés à l'exploit en Pologne la semaine prochaine. Pour espérer disputer le "final 4" de la C1, il n'y aura toutefois pas le choix. Même si Barcelone, Paris ou encore Veszprem se sont tous cassés les dents dans cette salle.
Menés tout au long de la rencontre, les coéquipiers de Valentin Porte ne sont jamais parvenus à inverser la tendance dans la Sud de France Arena et ce malgré la grosse performance du gardien Marin Sego (14 arrêts). Malgré une belle deuxième periode, l'équipe héraultaise a toutefois manqué de réussite pour combler l'écart. Les voilà désormais au pied du mur. Mais le double champion d'Europe connaît la recette. En effet, il s'est déjà imposé à trois reprises en cinq confrontations dans la salle moderne du champion polonais.

Un match très tendu

Ligue des champions
Il a manqué un but à Paris : Le résumé d'une désillusion
19/05/2022 À 22:09
Le MHB, fragilisé par l'absence de deux jeunes internationaux, Yanis Lenne et Julien Bos, a fait preuve d'un coeur énorme mais a touché ses limites dans une saison compliquée et contrastée, à l'image de sa modeste quatrième place en championnat. Les partenaires des deux Tricolores Nicolas Tournat et Dylan Nahi, assurés d'une qualification directe pour les quarts de finale après avoir terminé en tête de la redoutable poule B (Barcelone, Paris, Veszprem, Porto...), ont fait preuve de plus de fraîcheur. Et ils ont pu compter sur Alex Dujshebaev, l'un des deux fils du bouillant entraîneur espagnol, auteur de sept buts.
Dans un match très tendu, marqué par le carton rouge infligé à Daniel Dujshebaev et de multiples accrochages, Montpellier a tenté de rendre coup pour coup, mais a fini par céder dans cet énorme défi physique. Le MHB, approximatif dans le jeu placé, a trop peiné en attaque pour se défaire de l'agressive défense de Kielce. Et, comme il a perdu de nombreux ballons, convertis par autant de contres polonais, il s'est mis en difficulté.
Très vite menée, l'équipe de Patrice Canayer a lâché peu à peu prise pour accuser un retard, déjà conséquent de quatre buts à la pause (12-16). Les nombreux arrêts du gardien croate Marin Sego (14) n'ont pas suffi à Montpellier pour se remettre à flot. En seconde période, il s'est pourtant libéré pour revenir à un but (21-22) sous l'effet de l'entrée de l'ailier international Hugo Descat, meilleur buteur héraultais (5 buts) et de l'arrière argentin Diego Simonet. Le MHB avait pris trop de retard.
(Avec AFP)
Ligue des champions
Terrible pour le PSG : Battu d'un but à Kiel, Paris est privé de Final 4
19/05/2022 À 20:34
Ligue des champions
Karabatic croit en l'exploit à Kiel : "Ça sera compliqué, mais pas impossible"
18/05/2022 À 21:22