Malgré une vingtaine de minutes parfaites en début de match, le PSG s'est incliné sur le fil (33-32) en quart de finale retour de la Ligue des champions sur le terrain de Kiel et s'arrête aux portes du Final 4. Les Parisiens, tenus en échec au match aller (30-30) dans leur salle de Coubertin huit jours plus tôt, étaient obligés de s'imposer, ou de faire match nul à condition d'inscrire plus de 30 buts.
Ils se sont finalement inclinés 33 à 32 dans le nord de l'Allemagne, un revers synonyme d'élimination avant le dernier carré, comme en 2019 (éliminé à l'époque par les Polonais de Kielce). "Je pense que l'on a joué un bon match aujourd'hui, particulièrement dans la première période. On a bien répondu au bon match de Kiel la semaine dernière à Paris. On a dominé, mais on a raté des tirs faciles en début de seconde période", a commenté Nikola Karabatic après la rencontre.
Ligue des champions
Karabatic croit en l'exploit à Kiel : "Ça sera compliqué, mais pas impossible"
18/05/2022 À 21:22
Contraints de sortir leur meilleur match de la saison pour pouvoir goûter à nouveau aux émotions d'un dernier carré de Ligue des champions à Cologne les 18 et 19 juin, les joueurs de Raul Gonzalez ont pris la rencontre par le bon bout en s'échappant rapidement au score avec trois buts d'avance (14-11) après 20 minutes de jeu.

Nedim Remili lors de Kiel - PSG

Crédit: Getty Images

Début de seconde période fatal

Puis les esprits se sont échauffés, les Parisiens ont disputé quatre minutes avec une double puis une triple infériorité numérique après les exclusions temporaires de Luc Steins, Kamil Syprzak, Luka Karabatic, puis à nouveau de Syprzak. Dans l'adversité, les octuples champions de France en titre ont limité la casse, grâce à la malice d'un tir à ricochet de Nikola Karabatic dans une cage de Kiel vide, ou à la puissance d'un missile d'Elohim Prandi. Ils ont ainsi regagné les vestiaires avec deux buts d'avance (19-17).
C'est le début de la seconde période qui a été fatale aux coéquipiers de Luka Karabatic, avec un 7-2 encaissé en l'espace de dix minutes, avec à nouveau de nombreuses infériorités numériques moins bien négociées. Avec trois buts de retard à l'entame du dernier quart d'heure (27-24, 45e), les Parisiens sont revenus progressivement dans la rencontre, et ont égalisé par Luc Steins à trois minutes de la fin de la rencontre (31-31). Menés d'un but (33-32), les Parisiens ont eu la balle de qualification puisqu'un nul 33-33 était suffisant pour passer, mais le tir de Steins à la dernière seconde a été arrête par le portier danois de Kiel Niklas Landin, pour le plus grand bonheur des 11 000 spectateurs allemands.
"C'est toujours difficile de gagner ici, avec une telle ambiance. Malgré tout cela, on avait l'opportunité de passer, mais on n'a pas bien géré des ballons importants en seconde période. Je pense que tactiquement on aurait pu mieux faire", a regretté Nikola Karabatic. Cette élimination des Parisiens marque la fin d'une page de l'histoire du club, qui échoue encore une fois dans la quête du titre européen, qui lui échappe depuis le rachat du club à l'été 2012.
L'effectif parisien va beaucoup changer à l'été puisque Mikkel Hansen, Nedim Remili, Vincent Gérard, Yann Genty et Benoit Koukoud quitteront le club pour d'autres horizons, avec une équipe du PSG à reconstruire autour des frères Nikolas et Luka Karabatic.
Ligue des champions
Paris et Kiel dos à dos
11/05/2022 À 20:39
Ligue des champions
Le PSG concède le nul à Elverum en barrage aller de C1
30/03/2022 À 18:38