C'est la fin d'une attente interminable pour la Russie. Accrochée par une équipe d'Allemagne une nouvelle fois éblouissante en finale du tournoi messieurs, dimanche à Pyeongchang, les athlètes olympiques russes ont décroché leur premier titre olympique en hockey sur glace depuis vingt-six ans après leur victoire en prolongation (4-3). C'est l'attaquant du CSKA Moscou, Kirill Kaprizov, qui a offert le sacre aux siens du haut de ses 20 ans.

PyeongChang
Quelle sensation : l'Allemagne sort le Canada !
23/02/2018 À 14:52

Pour voir la Russie gagner un titre olympique, il fallait remonter presque trente années en arrière et les Jeux d'Albertville 1992. En France, celle qui était alors dénommée "équipe unifiée de la Communauté des Etats indépendants (C.E.I.)", dénomination à la chute de l'U.R.S.S, avait participé aux Jeux sous la bannière olympique. L'histoire retiendra que c'est sous cette même bannière olympique que les athlètes russes ont retrouvé le goût de l'or en Corée du Sud, quatre ans après le désastre vécu à Sotchi.

Passés tout proches de perdre la finale, la première depuis celle perdue face au Canada lors des Jeux de Nagano 1998, les athlètes olympiques russes ont trouvé le moyen d'arracher la prolongation au bout du suspense après avoir manqué de se faire couper la tête par cette surprenante Allemagne. Malgré une malgré une domination globale de cette très belle finale, les coéquipiers de Vasili Koshechkin ont dû s'en remettre à un petit miracle pour décrocher la prolongation grâce à Nikita Gusev qui a trouvé l'ouverture à la toute dernière minute du dernier tiers-temps (19'04"). A ce moment-là, l'équipe russe titubait fortement.

Germany's Danny aus den Birken lets in a goal by Russia's Vyacheslav Voinov in the men's gold medal ice hockey match between the Olympic Athletes from Russia and Germany during the Pyeongchang 2018 Winter Olympic Games at the Gangneung Hockey Centre.

Crédit: Getty Images

Deuxième médaille olympique pour l'Allemagne en hockey

Quelques minutes avant de décrocher un grand ouf de soulagement, l'attaquant de Saint-Pétersbourg avait permis aux siens de mener 2-1 à six minutes de la fin de la rencontre (54e). C'était sans compter sur la capacité de réaction de l'Allemagne, venue égaliser quelques secondes après grâce au très précis Dominik Kahun (54e). Trois minutes après ce premier choc, Jonas Müller avait glacé la patinoire en inscrivant le 3-2. Dominatrice, puis dominée et sonnée, la Russie a réussi un petit miracle en réussissant à renverser le sort de cette rencontre. Tout était réuni pour que l'exploit allemand soit possible.

Solide défensivement, précise, l'équipe d'Allemagne restera dans tous les cas comme la belle surprise de ces Jeux d'hiver 2018. Malgré l'absence des grandes stars de NHL, une première depuis 1994, la National Mannschaft a trouvé le moyen de s'offrir le scalp de l'équipe du Canada, double tenante du titre et venue avec une équipe expérimentée (plus de 5000 matches de NHL au compteur) mais sans ses meilleurs éléments. Ce succès historique, le deuxième en 30 confrontations aux Jeux et aux Mondiaux, restera comme le moment fort de ce tournoi 2018. Avec cette belle breloque d'argent, c'est la deuxième fois de son histoire que l'Allemagne remporte une médaille aux Jeux après Lake Placid 1932 (bronze). A Innsbruck, en 1976, l'Allemagne de l'Ouest avait remporté le bronze aux JO.

https://i.eurosport.com/2018/02/25/2281329.jpg
PyeongChang
Le Canada était invaincu depuis 24 matches aux Jeux... et les Etats-Unis sont passés par là
22/02/2018 À 07:31
PyeongChang
Eliminés par les Tchèques, les Etats-Unis disent déjà adieu à leur rêve olympique
21/02/2018 À 07:44