Classer Stéphane Sarrazin dans une catégorie de pilotes est une affaire compliquée. Pilote d'endurance, de rallye, ancien pilote de F1, le natif d'Alès est du genre touche à tout. Et tout ce qu'il touche se transforme souvent en victoires ou un podiums. En 2010, il remportait ainsi la première édition de l'Intercontinental Le Mans Cup (ILMC) au volant de la Peugeot 908 HDi. Quelques semaines plus tard, il montait sur le podium du Rallye du Var au volant d'une Peugeot 207 S2000 en clôture du championnat de France. Deux disciplines et deux distinctions qu'il tentera de conserver cette année au cours de laquelle son programme devrait être sensiblement le même.
D'ailleurs en 2011, il débutera l'année comme il l'a terminée. Par un rallye. Le Monte-Carlo. Et comme à chaque fois qu'il s'engage sur une épreuve, il espère jouer les premiers rôles. "Je reviens pour donner le maximum", affirme-t-il, sans détour, entre deux séances d'autographes.
"Celui qui fera le moins d'erreurs gagnera"
Rallye Monte Carlo
Solberg : "Attaquer à bloc"
18/01/2011 À 17:26
Pour aller au bout de ses objectifs, Sarrazin pourra une nouvelle fois compter sur son expérience acquise au cours des longues séances d'essais programmées par son employeur. "J'ai réalisé six jours de tests, poursuit-il. J'ai pu essayer tous les pneumatiques dans toutes les conditions. On sait où on va. On connait notre voiture." Si la 207 S2000 n'a plus de secret pour lui, ne reste plus qu'à confirmer sur les routes du Monte-Carlo. Mais les conditions météorologiques rendent la compétition très incertaine. "La neige est annoncée pour mercredi, estime-t-il. Il faudra donc faire les bons choix de pneumatiques. Ça promet un Monte-Carlo difficile."
Avec ces conditions pas évidentes, Sarrazin livre tout de même quelques clés pour un bon déroulement de l'épreuve. "Il ne faudra pas commettre d'erreurs en prenant trop de risques. Si nous restons sur la route, que nous ne subissons pas de crevaisons et que nous ne tapons pas, nous aurons de bonnes chances d'être bien placé. C'est celui qui fera le moins d'erreurs qui gagnera", liste-t-il. Sarrazin en sait quelque chose, lui qui a connu pas mal de mésaventures en 2010 pour finir tout de même à la 4e place.
A l'arrivée sur le port de Monaco, vendredi soir, il sera alors temps pour Sarrazin de mettre sa saison rallye entre parenthèse. Mais la parenthèse sera de courte durée. Dès le 3 février, Peugeot Sport dévoilera les contours de la saison 2011. En endurance cette fois ! Avec la présentation du nouveau prototype amené à remplacer la 908 HDi. Et si les équipages ne seront dévoilés qu'à cette occasion, nul doute que Sarrazin en fera parti. Après, il sera temps de penser à la course sur circuit. Avant de revenir au rallye ?
LE RALLYE MONTE-CARLO EST A SUIVRE EN DIRECT SUR L'ANTENNE D'EUROSPORT ET SUR EUROSPORT PLAYER
Rallye Monte Carlo
Delecour toujours
18/01/2011 À 12:20
Rallye Monte Carlo
Bouffier, pilote mature
22/01/2011 À 13:00