Pour le Rallye Monte-Carlo, Peugeot Sport vous a offert un volant officiel. C'est quelque chose auquel vous courez depuis le retrait de Subaru fin 2008.
Petter Solberg : C'était mon rêve de redevenir pilote officiel et c'est ce qui est en train de se passer sur cette épreuve. Maintenant, c'est à moi d'être suffisamment rapide pour me battre devant. Je sais que j'en capable. Il faut juste qu'on me donne ma chance. C'est pourquoi je suis ici. Sinon je ferais un autre sport. Je n'ai pas l'intention de lâcher.
Est-ce vous appréciez le Monte-Carlo ?
Rallye Monte Carlo
Delecour toujours
18/01/2011 À 12:20
P.S. : J'aime beaucoup ce rallye même si ça a été difficile lors de mes dernières participations, surtout à cause de la voiture qui n'était pas performante. Mais aujourd'hui, la voiture est facile à piloter. Je peux attaquer à bloc. Ça va être intéressant. En plus j'habite à Monaco alors je veux conclure ce rallye sur une note haute. J'ai beaucoup d'amis là-bas qui seront là pour m'accueillir. Tout le monde attend que je me batte pour la victoire.
Est-ce que vous vous êtes suffisamment adaptés à la Peugeot 207 S2000 ?
P.S. : Je n'ai réalisé que quatre jours de tests dans la voiture, trois dans la boue et un sur la glace et la neige. Alors, c'est sûr, par rapport à Bryan Bouffier (Peugeot 207 S2000) ou d'autres pilotes qui connaissent la 207 depuis plusieurs années, ce n'est pas comparable. Mais j'aime bien cette voiture et je me sens bien à son volant. Je me suis adapté rapidement et je me sens en confiance. Je peux faire des choses incroyables. Il faudra tout de même être prudent car c'est un rallye très piégeur. Il faudra faire les bons choix de pneus. Ce sera la clé pour réussir un bon rallye.
Quels sont les principales différences par rapport à la C4 WRC que vous aviez l'habitude de piloter l'an passé ?
P.S. : Il y en a beaucoup. La 207 S2000 n'a pas de turbo, moins de couple. Les vitesses ne sont pas automatiques. Parfois, ça m'arrive de vouloir changer de vitesses au volant (il mime le geste, ndlr) mais il n'y pas de palettes (rires). C'est un levier. Alors je bouge rapidement ma main pour changer de rapport.
Est-ce que ça change quelque chose à votre style de pilotage ?
P.S. : Pour tout vous dire, ça me convient davantage. Et je pense que la DS3 WRC que je piloterai en championnat du monde des rallyes conviendra mieux à mon style de pilotage.
Justement, en parlant de la DS3 WRC, avez-vous réussi à réunir le budget nécessaire pour disputer la saison WRC en intégralité ?
P.S. : J'ai déjà confirmé que je piloterai la DS3 WRC toute cette saison. J'ai réuni 70% du budget mais j'ai quelques difficultés pour boucler les 30% restants. Je cherche des sponsors tous les jours. Même si je n'ai pas le temps, je le fais. C'est difficile. Il s'agit tout de même du championnat du monde avec des constructeurs. Moi je ne suis qu'un pilote privé, ce n'est pas évident de trouver des fonds. Ça représente beaucoup d'argent.
Ces dernières semaines, vous avez également évoqué la possibilité de courir en WTCC. Qu'en est-il ?
P.S. : J'ai peut-être une opportunité dans ce sport pour devenir pilote payé. J'ai un contact pour piloter en WTCC. J'attends qu'un constructeur me fasse confiance mais il n'y a rien de fait.
LE RALLYE MONTE-CARLO EST A SUIVRE EN DIRECT SUR L'ANTENNE D'EUROSPORT ET SUR EUROSPORT PLAYER

2011 Monte-Carlo Peugeot Solberg

Crédit: Peugeot Sport

Rallye Monte Carlo
La magie du Monte-Carl'
18/01/2011 À 11:06
Rallye Monte Carlo
Skoda débarque en force
17/01/2011 À 15:33