Ce devait être un rendez-vous important, que ce soit pour inscrire de précieux points dans la course à la qualification olympique ou marquer les esprits avant les grosses échéances à venir. Jeudi matin pourtant, aucun des membres de la délégation française ne figurait sur les différents tableaux tirés au sort en amont du Grand Slam de Tbilissi. Et la nouvelle est tombée aux alentours de midi dans la même journée : alors que deux cas positifs au Covid-19 avaient été recensés quelques jours plus tôt, un troisième membre du groupe France a lui aussi été contaminé.

Malgré le contexte, les Géorgiens étaient à la fête

Dans ces circonstances, la Fédération française de judo a préféré rapatrier ses judokas. Les Japonais et quelques autres pointures du circuit mondial avaient en outre décidé de faire l’impasse sur ce tournoi. Mais ni l’absence de ces rivaux de premier plan, ni les tribunes désespérément vides du nouveau palais des sports de Tbilissi n’ont douché l’enthousiasme des Géorgiens qui, chez eux, ont tiré leur épingle du jeu ce vendredi. À l’image de Temur Nozadze (-60kg), récompensé de sa finale héroïque contre Kemran Nurillaev en obtenant la médaille d’or au bout d’un long Golden Score.
Tokyo 2020
Avant les JO, Riner n'a aucune compétition prévue "pour le moment"
06/04/2021 À 14:37

Nurillaev avait trouvé la clé, mais son geste dangereux a offert la victoire à Nozadze

La moisson aurait pu être grandiose pour les ressortissants de l’État caucasien, mais ils sont plusieurs à avoir buté sur la dernière marche. Ainsi, Tetiana Levytska-Shukvani (-52kg) et Bagrati Niniashvili (-66kg) se sont inclinés lors du combat pour la troisième place, terminant donc au pied du podium. Vazha Margvelashvili (-66kg) a quant à lui été surpris par un mouvement ambitieux de Sardor Nurillaev dès l’entame de la finale et a dû se contenter de l’argent.

Nurillaev pousse son attaque jusqu’au bout du tapis et dompte Margvelashvili

Tout comme Eteri Liparteliani (-57kg) qui, après avoir pourtant écarté la championne du monde en titre, Christa Deguchi, en demie, s’est avouée vaincue face à la redoutable Kosovare Nora Gjakova. Ce bilan malgré tout flatteur (une médaille d’or, deux en argent) permet à la Géorgie de virer en tête du classement des nations après la première journée de compétition.

Un balayage bien senti et Gjakova surprend Liparteliani

Tokyo 2020
Agbegnenou en leader du judo féminin français à Tokyo
06/04/2021 À 13:29
Judo
Plus entreprenant, Bashaev s’offre logiquement Harasawa
03/04/2021 À 18:34