Motocyclisme
Grand Prix d'Andalousie

Derrière Quartararo et Rossi, Viñales "ne pouvait pas respirer"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Maverick Vinales

Crédit: Getty Images

ParLoris Belin
27/07/2020 à 11:24 | Mis à jour 27/07/2020 à 11:35
@LorisBelin

GRAND PRIX D'ANDALOUSIE – A nouveau battu par le Français Fabio Quartararo dimanche, Maverick Viñales refuse de se montrer abattu. Le pilote Yamaha a expliqué n'avoir simplement rien pu faire. Entre la chaleur sur le circuit de Jerez et son combat avec son coéquipier Valentino Rossi, l'Espagnol a souffert. Mais il croit encore en ses chances de renverser la situation.

Quartararo devant, Viñales derrière. Après les deux premiers week-ends de la saison MotoGP, voici un bref résumé de la situation à l'avant du peloton. Si le Français ne cesse d'épater tout le monde, son rival espagnol ne parvient pas à faire la différence en course malgré des bonnes performances aux essais. Au guidon de sa Yamaha, Viñales a les moyens d'aller chercher la victoire, d'autant plus avec la chute de Marc Marquez lors de la course inaugurale à Jerez. Mais l'homme aux sept victoires dans la catégorie-reine a dû l'avouer après la course, il ne pouvait rien faire de plus.

Dans la fournaise andalouse dimanche, le n°12 a évité la casse en arrachant la deuxième place du Grand Prix. Mais ce n'est pas avoir dû vivre une course pénible, voire accablante. "C'était aussi dur que ça en avait l'air !" "Pendant cette course, c'était impossible de respirer", a-t-il expliqué après la course dans des propos rapportés par Motorsport.

Grand Prix d'Andalousie

Symbolique podium : Quartararo n'a pas tué l'idole Rossi, il lui succède simplement

27/07/2020 À 00:48

"Ce n'est pas une occasion manquée"

Viñales n'aura été en mesure de se battre pour les commandes que le temps d'un tour et d'une attaque manquée sur Fabio Quartararo. Blotti dès lors dans l'échappement de son coéquipier Valentino Rossi, le pilote de 25 ans a dû serrer les dents. "Dans le premier tour, j'ai essayé de dépasser Fabio pour avoir une piste dégagée parce que je me sentais très fort avec la moto mais ensuite j'ai élargi et Fabio et Vale m'ont passé, si bien que je n'ai rien pu faire. Et ensuite je suis resté coincé derrière Vale. Je ne pouvais pas respirer pendant la plupart des tours. J'étais détruit. Je ne sais pas pourquoi, ça venait peut-être de la chaleur des autres motos, mais je suis K.O aujourd'hui."

Maverick Viñales devant Fabio Quartararo

Crédit: Getty Images

Dans les dernières boucles, le leader du Team Yamaha a finalement pu se débarrasser du Docteur et tenter de revenir sur le Français, en vain. "Aujourd'hui c'était impossible de combler l'écart" sur "El Diablo" a-t-il concédé. Mais Viñales ne se dit pas résigné, et au contraire revigoré par sa fin de course avant le Grand de République Tchèque dans deux semaines. "On sait clairement ce dont on a besoin d'améliorer sur la moto et c'est le plus important. Pour moi, ces deux week-ends ont été parfaits, 20 points à Jerez pour moi c'est vraiment bien parce que j'ai toujours du mal ici. Mais l'écurie a fait du bon boulot. Ce n'est pas une occasion manquée, nous avons 40 points et nous ne sommes pas loin du leader. Je ne trouve pas ça négatif."

Yamaha a du travail ces prochains jours avant d'arriver à Brno. D'ici là, un certain Marc Marquez pourrait bien se refaire la cerise et rentrer à nouveau dans l'équation pour Viñales et compagnie.

Grand Prix d'Andalousie

Plus d'un an après, Rossi renoue avec le podium : "C'est comme une victoire"

26/07/2020 À 17:22
Grand Prix d'Andalousie

La légende Rossi, toujours sur le podium depuis 25 ans

28/07/2020 À 14:15
Dans le même sujet
MotocyclismeGrand Prix d'Andalousie
Partager avec
Copier
Partager cet article