Motocyclisme
Grand Prix d'Andalousie

Quartararo est phénoménal !

Partager avec
Copier
Partager cet article

Fabio Quartararo (Petronas Yamaha) a remporté le Grand Prix d'Andalousie

Crédit: Getty Images

ParAlexandre Coiquil
26/07/2020 à 11:57 | Mis à jour 26/07/2020 à 13:16
@Coik

GRAND PRIX D'ANDALOUSIE - Parti en pole position, Fabio Quartararo n’a jamais cédé les commandes de la course et a logiquement décroché sa deuxième victoire de rang dans la catégorie reine ce dimanche. Seul au monde, le pilote de la Yamaha SRT a fini avec 4''495 d’avance sur Maverick Viñales (2e). Une confirmation qui permet au Français de creuser l'écart en tête du classement général.

Le rêve continue pour Fabio Quartararo. Une semaine après son premier succès en MotoGP sur le Grand Prix d'Espagne, le Français, parti en pole position, s'est imposé dimanche sur le Grand Prix d'Andalousie au terme d'une course qu'il a dominée de bout en bout sur le circuit de Jérez de la Frontera. C'est la première fois de l'histoire qu'un Tricolore signe deux victoires dans la catégorie reine. Le pilote de la Yamaha SRT a devancé l'Espagnol Maverick Viñales (Yamaha Factory) et l'Italien Valentino Rossi (Yamaha Factory) et conforte sa première place au classement du championnat du monde.

  • Le film de la course
Grand Prix d'Andalousie

La légende Rossi, toujours sur le podium depuis 25 ans

28/07/2020 À 14:15

Pour Quartararo, cette course a frôlé la perfection. En tête du premier au dernier tour, jamais parti à la faute, avec un rythme de course beaucoup plus rapide que la concurrence, le Niçois a signé une démonstration absolue sur son circuit préféré, celui qui lui a permis de devenir un vainqueur de Grand Prix dans la catégorie reine. Son accolade avec Valentino Rossi, à qui il succédera la saison prochaine chez Yamaha, a été l'une des belles images de ce week-end. Quartararo est désormais dans une autre galaxie. Le voilà avec 50 points au classement des pilotes. Le Français a dix points d'avance sur Maverick Viñales, qui a connu une course en montagnes russes. Le reste de la meute, menée par Andrea Dovizioso (26 points), est loin derrière.

Rossi de retour sur le podium

Pour Yamaha, tout s'est déroulé de manière quasi-idéale. Si ses deux pilotes d'usine ont encore été battus par Quartararo, le triplé signé ce dimanche a de quoi ravir tout le monde. Plus aperçu sur le podium depuis avril 2019 et le GP des Amériques, Rossi a mis fin à une longue période sans résultat à la hauteur de son talent et de sa monture. Son rythme depuis vendredi a été un signe avant-coureur de ce retour sur la boîte.

Pour Viñales, la course a été plus étrange. Il a tenté d'attaquer Quartararo lors des premiers tours, avant de perdre énormément de rythme et plonger en 6e position, une coutume chez lui. Les abandons de Francesco Bagnaia, qui filait vers la 2e place avant une casse moteur, Jack Miller et Franco Morbidelli lui ont permis de remonter avant de passer Rossi à trois tours de la fin. Mais l'Espagnol a encore affiché ses limites sur l'étendue d'une course. Seule zone d'ombre pour Yamaha lors de ce GP d'Andalousie, la casse moteur de Franco Morbidelli, le coéquipier de Quartararo. Ce n'est pas une première pour Yamaha et ce sera un paramètre à surveiller.

Pecco Bagnaia, Valentino Rossi, GP Andalusia, Getty Images

Crédit: Getty Images

Nakagami envoie un signal, Zarco dans le Top 10

Un mot sur Honda. Privé de Marc Marquez, qui a renoncé à la course, le team principal a pu compter sur la belle course du petit frère, Alex Marquez, régulier sur l'autre Honda officielle et auteur d'une bonne 8e place. En l'absence de Marc, c'est Takaaki Nakagami (Team LCR) qui a sauvé les meubles en pointant à la 4e place. Très bon ce week-end et plutôt rapide, le Japonais a montré qu'il faudrait compter avec lui cette saison.

On ne parle que de Fabio Quartararo, mais Johann Zarco a également réussi une belle course. Parti 15e, le pilote Ducati Avintia a pris une bonne 9e place et ajouté 7 nouveaux points à son compteur. Chez son ancienne équipe KTM, Pol Espargaro a sauvé les apparences avec une 7e place. Miguel Oliveira (Tech3-KTM) a chuté lors du premier tour et Brad Binder s'est offert un soleil à la Marquez à mi-course. Les Autrichiens peuvent être déçus, ils pouvaient faire mieux.

Grand Prix d'Andalousie

Blessure au champagne et chute gag : les protégés de Rossi se sont illustrés...

27/07/2020 À 14:57
Grand Prix d'Andalousie

Derrière Quartararo et Rossi, Viñales "ne pouvait pas respirer"

27/07/2020 À 11:24
Dans le même sujet
MotocyclismeGrand Prix d'Andalousie
Partager avec
Copier
Partager cet article