Fabio Quartararo a laissé exploser sa colère. Sur sa moto puis en filant voir les commissaires de course, le Français s'est emporté, comme jamais. Enervé d'avoir été pénalisé pour avoir dépassé plusieurs fois les limites de la piste. Après s'être un peu calmé dans son stand et d'avoir digéré la perte du podium, le pilote Yamaha est revenu sur les raisons de sa colère. "J'ai bien reçu la pénalité pour faire le 'Long Lap' mais la direction de course ne m'a pas envoyé d'avertissement pour avoir dépassé les limites", s'est-il agacé dans des propos repris par Autosport.

Grand Prix d'Émilie-Romagne
Pénalisé et furieux, Quartararo termine quatrième, Vinales l'emporte au terme d'une course folle
20/09/2020 À 12:40

Alors qu'il était en pleine bagarre avec Pol Espargaro, Quartararo s'est retrouvé dans le viseur des commissaires de courses. A six tours de la fin, il n'avait plus de marge et ne pouvait plus dépasser les limites du circuit. Mais lui n'a visiblement pas reçu l'avertissement de la direction de course sur son tableau de bord, qui doit permettre notamment aux pilotes de se montrer plus prudents. "Je n'ai reçu aucun avertissement. Mais à partir du moment où j'ai vu que j’avais une pénalité 'Long Lap', j'ai pensé que c'était étrange que je n'ai pas eu d'avertissement. Il faut vraiment qu'ils travaillent sur cela".

"Surpris" à l'issue de la course et surtout très remonté, Fabio Quartararo tente cependant de positiver. Après sa chute lors du Grand Prix précédent, il a lutté à nouveau pour les premières places. "Je suis content de ma course, car j'ai lutté jusqu'à la fin pour le podium", conclut-il, bien conscient qu'il va devoir passer à autre chose et tenter de se nourrir de cette frustration.

Grand Prix d'Émilie-Romagne
La pole pour Vinales, Quartararo derrière Miller en première ligne
19/09/2020 À 13:41
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Les temps ont changé, pas l'objectif : Quartararo, toujours candidat au titre
19/09/2020 À 00:26