Fabio Quartararo a fini furieux ! Agacé de ne pas monter sur le podium. La faute à une pénalité en fin de course. Quelques secondes après avoir enfin réussi à dépasser Pol Espargaro (KTM), le Français est sorti du circuit pour rouler sur une bande verte en fin de virage. Une fois de trop alors qu'il avait été averti peu de temps avant.

Sanctionné de trois secondes de pénalité, il a ainsi été rétrogradé à la quatrième place, avant d'aller demander des explications aux commissaires de course, sans cacher sa colère. Mais cela ne changera rien. Le podium lui a bien échappé. Et s'il recolle à un point d'Andrea Dovizioso (Ducati) au classement général avec cette quatrième place, il voit aussi Maverick Viñales (Yamaha) - le vainqueur du jour - revenir à sa hauteur.

Grand Prix d'Émilie-Romagne
Quartararo, les raisons de sa colère : "Je n'ai pas reçu de message de la direction de course"
20/09/2020 À 16:31

Quartararo est frustré. Car il avait été cherché ce podium. Après avoir signé un bon départ, le Français, longtemps quatrième ce dimanche, avait maintenu le rythme pour revenir sur Pol Espargaro. Et s'il a mis du temps à le doubler, il avait finalement réussi à le faire juste après avoir vu Joan Mir (Suzuki) le passer. Mais il a été rattrapé par la patrouille. Qu'importe, le Niçois, qui avait perdu dimanche dernier le leadership du championnat, a su relever la tête après sa chute lors du Grand Prix de Saint-Marin. Comme a su le faire également Maverick Viñales.

Viñales enfin, Mir confirme, Rossi à terre

Ciblé par les critiques, l'Espagnol est cette fois-ci parvenu à faire taire tout le monde. Une semaine après avoir raté son dimanche, il a réussi à reproduire en course ce qu'il fait en qualifications. "Top Gun" a ainsi transformé sa pole position en victoire. Sa huitième en carrière. Mais sa première de la saison. Enfin. "Ca fait du bien, parce que je sais que beaucoup doutaient de moi après la course de dimanche dernier. Je veux toujours gagner, mais si je n'ai pas assez confiance dans la moto, je ne peux pas attaquer comme je veux", a expliqué Vinales en conférence de presse. En devenant le sixième vainqueur différent en 2020, il se replace au général. Tout comme l'étonnant Joan Mir (Suzuki), qui a confirmé tout le bien que l’on dit de lui en terminant deuxième au terme d'une superbe remontée.

S'il n'a fait aucune faute, Viñales a aussi su mettre la pression sur Francesco Bagnaia (Ducati-Pramac) pour l'emporter. En tête, l'Italien, gonflé à bloc par son premier podium en MotoGP, a chuté à sept tours de la fin, ce qui a permis à Viñales de terminer en roue libre, avec quatre secondes d'avance sur Mir. Jamais vraiment dans le coup, Andrea Dovizioso a de son côté pris la huitième place, histoire de conserver la tête au général alors que Valentino Rossi a chuté en début de course, avant d'abandonner chez lui.

Grand Prix d'Émilie-Romagne
La pole pour Vinales, Quartararo derrière Miller en première ligne
19/09/2020 À 13:41
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Les temps ont changé, pas l'objectif : Quartararo, toujours candidat au titre
19/09/2020 À 00:26