Getty Images

Zarco, Espargaro, Pedrosa et… Baz : c'est le grand flou chez KTM

Zarco, Espargaro, Pedrosa et… Baz : c'est le grand flou chez KTM

Le 22/09/2019 à 19:14Mis à jour Le 23/09/2019 à 11:13

GRAND PRIX D'ARAGON – KTM se retrouve dans une situation qui était inimaginable il y a encore quelques jours. Alors que l'équipe a choisi de se séparer de Johann Zarco sans délai, elle doit aussi chercher un remplaçant à Pol Espargaro, blessé.

Décidément, il se passe toujours quelque chose chez KTM. Et à Mattighofen, siège du constructeur autrichien, les prochains jours ne devraient pas être moins agités. Alors que sa décision de confisquer avec effet immédiat le guidon de Johann Zarco a largement animé son week-end en Aragon, la firme doit d'ores et déjà envisager des solutions pour remplacer Pol Espargaro en vue de la prochaine manche, en Thaïlande, le 6 octobre prochain.

L'Espagnol a lourdement chuté lors de la quatrième séance d'essais libres, samedi. Ce dimanche, à Barcelone, le pilote de 28 ans a subi une opération du poignet gauche, avec pose d'une plaque en titane pour soigner une fracture du radius distal. "Sa période de récupération sera évaluée dans les 72 heures", a écrit KTM dans un communiqué. Mais sa présence à Buriram apparaît très hypothétique. Et l'équipe n'a pas le choix : le règlement lui impose d'aligner deux pilotes lors de la 15e manche du Mondial.

Une nouvelle pige pour Baz ?

Mika Kallio sera l'un d'eux, le Finlandais ayant hérité du guidon du Français jusqu'à la fin de la saison. Mais qui occupera l'autre moitié du box ? Dani Pedrosa, embauché pour développer la RC16, a beaucoup impressionné son employeur… qui a tout fait pour le convaincre de reprendre du service. En vain. "Lorsque nous l'avons engagé, nous lui avons demandé s’il désirait participer à certains grands prix, grâce aux wild-cards, mais il nous a clairement dit non, a assuré Pit Beirer, directeur des sports du constructeur, dans des propos relayés par Speedweek. Sa réponse a été la même après la rupture du contrat de Zarco."

"Le cœur arraché" par la décision de KTM, le Cannois ne fera pas de retour miraculeux. À Alcañiz, l'équipe n'a pas caché une pointe de rancœur vis-à-vis du pilote. Mais cette situation inattendue pourrait profiter à un autre pilote français : Loris Baz. Engagé avec Ten Kate en Superbike, le natif de Sallanches avait déjà remplacé Pol Espargaro à Silverstone. Malheureusement pour lui, le Grand Prix avait été annulé en raison des conditions météorologiques.

Loris Baz (KTM) au Grand Prix de Grande-Bretagne 2018

Loris Baz (KTM) au Grand Prix de Grande-Bretagne 2018Getty Images

0
0