Pas de panique pour Fabio Quartararo. Seulement huitième d'un Grand Prix d'Aragon disputé sous une chaleur asphyxiante, le pilote français de Yamaha, qui a conservé la tête du championnat du monde de MotoGP, a tenu à expliquer sa défaillance en conférence de presse. Mais surtout, sans jamais tomber dans le dramatique.
"Dès le départ de la course je sentais que mon pneu n'allait pas et j'ai de plus en plus dégringolé au classement. Mais je me suis battu jusqu'au bout et c'est quelque chose de positif. Je ne considère pas cette course comme un désastre. Quelque chose n'a pas fonctionné. Cela peut arriver que l'on perde quelques points et c'est la première fois depuis longtemps que cela m'arrive. La chose positive de cette course c'est que même en étant 9e, j'ai continué à me battre pour décrocher le point de la 8e position. Bagnaia (vainqueur dimanche) est très fort à Misano (circuit où a lieu la prochaine course). Cette victoire il la mérite amplement, il a été la chercher. C'est important de rester concentrés et de ne pas trop regarder les autres".
Grand Prix d’Aragon
Bagnaia résiste à Marquez, Quartararo impuissant
12/09/2021 À 12:45
Si l'écart demeure consistant au général (53 points), l'impression dégagée par Bagnaia a de quoi inquiéter le pilote français s'il tient la distance jusqu'à Valence, théâtre du dernier Grand Prix de l'année. Alors que l'on pensait les débat définitivement clos après la démonstration de Quartararo à Silverstone, tout peut encore arriver. Prochaine échéance sur le circuit de Saint-Marin, en Italie, dimanche prochain.
Grand Prix d’Aragon
Moto2 : Fernandez vainqueur, Gardner garde la tête du championnat
12/09/2021 À 12:13
Grand Prix d’Aragon
Moto3 : Victoire de Foggia, Acosta et Garcia chutent tous les deux
12/09/2021 À 10:56