A 34 ans, "Dovi" a été vice-champion du monde de la catégorie reine les trois saisons précédentes et a remporté dimanche sa 15e victoire en MotoGP, dont 14 pour la firme italienne Ducati, qu'il quittera à la fin de la saison. "Ce n'est pas le moment d'en parler, nous avons le championnat" à gagner, a-t-il souligné dimanche, interrogé sur le fait qu'il enfonce ainsi le clou après avoir claqué la veille la porte des discussions avec le constructeur de moto italien.

Dovi "est un gentleman", a souligné, assis à ses côtés, Jack Miller qui a terminé 3e dimanche. L'Australien court actuellement pour l'écurie satellite de Ducati, Pramac, mais sera promu l'an prochain au sein de l'écurie d'usine. S'il s'attendait à avoir Dovizioso comme coéquipier, c'est raté. Personne ne sait encore où ira Dovizioso et il n'y a plus vraiment de places disponibles au sein des grandes écuries. Considéré comme l'un des meilleurs pilotes du championnat MotoGP, il n'est toutefois plus tout jeune et son caractère discret et effacé détonne dans un milieu à fortes personnalités comme Valentino Rossi ou Marc Marquez.

Grand Prix d'Autriche
Zarco sanctionné pour "pilotage irresponsable"
21/08/2020 À 09:09

Un titre de champion du monde avant d'aller voir ailleurs ?

Mais l'absence de ce dernier, blessé lors du premier Grand Prix de l'année, pourrait enfin offrir au pilote italien l'occasion de monter sur la plus haute marche du podium cette année. Sa victoire dimanche l'a fait remonter à la 2e place derrière le Français Fabio Quartararo avec seulement onze points de retard. La prochaine course, le 23 août, se déroulera sur le même circuit de Spielberg où les Ducati sont très à l'aise puisqu'elle y ont remporté les cinq dernières courses MotoGP, dont trois pour Dovizioso.

Le pilote italien pourrait donc ajouter un nouveau succès à son palmarès, d'autant plus que les Yamaha ne sont pas à l'aise en Autriche comme l'a encore prouvé leur contre-performance dimanche, à commencer par celle de Quartararo. Ce dernier voit désormais Dovizioso comme son principal concurrent pour le championnat du monde, davantage que le pilote d'usine Yamaha Maverick Vinales ou Marc Marquez quand celui-ci pourra courir de nouveau et s'il ne doit pas manquer encore plusieurs autres courses en raison de sa blessure.

Un titre avant de partir serait donc une belle façon de dire au revoir aux machines rouges mais ce n'est pas dans cette optique que Dovi se place même si Ducati a peut-être trop tardé à lui faire savoir si son contrat serait renouvelé ou non à la fin de la saison. Il refuse de se faire attirer dans la polémique, préférant garder les vraies raisons de son départ secrètes, à l'image de son caractère.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1076x436:1078x434)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/18/2852024.jpg
Grand Prix d'Autriche
"Ma trajectoire n’est pas folle" : Zarco s’explique après son crash spectaculaire
18/08/2020 À 17:12
Grand Prix d'Autriche
Comment Rossi et Viñales ont échappé à la mort : L'accident spectaculaire Zarco-Morbidelli en vidéo
17/08/2020 À 09:44