Motocyclisme
Grand Prix d'Espagne

Quartararo, l'acte de naissance d'un crack sur les traces de Rossi et Marquez

Partager avec
Copier
Partager cet article

Fabio Quartararo et Valentino Rossi

Crédit: Getty Images

ParMartin Mosnier
19/07/2020 à 16:42 | Mis à jour 19/07/2020 à 19:31
@MM_eurosportfr

GRAND PRIX D'ESPAGNE - Le dimanche 19 juillet 2020 a consacré la naissance du nouveau phénomène de la MotoGP. Le Français Fabio Quartararo a remporté sa première victoire dans la catégorie reine et c'est tout sauf un accident. A 21 ans, et alors qu'il doit prendre la succession de Valentino Rossi chez Yamaha l'an prochain, il peut déjà viser le Graal.

Il a fermé les yeux. Un immense sourire d'abord et puis, très vite, les larmes. Fabio Quartararo n'a pas pu contrôler son émotion. A 21 ans, il est rentré dans un cercle restreint. Celui des vainqueurs de grand prix. Plus restreint encore, celui des vainqueurs français dans la catégorie reine. Il n'avait que cinq mois quand, le 19 septembre 1999, Regis Laconi s'adjugeait la dernière victoire tricolore sur le circuit de Valence. Ce dimanche à Jerez, il a brisé l'interminable attente. Vingt-et-un durant lesquels tant de ses glorieux prédécesseurs - Olivier Jacques, Randy de Puniet, Johann Zarco - ont échoué. Alors pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ?

Grand Prix d'Espagne

Victime d'une fracture du bras droit, Marquez va se faire opérer : "Je reviendrai encore plus fort"

19/07/2020 À 17:25

A 21 ans, le Niçois marche sur les traces du septuple champion du monde italien Valentino Rossi, qu'il remplacera l'an prochain au sein de l'écurie d'usine Yamaha, ou encore de l'Espagnol Marc Marquez, couronné six fois en MotoGP depuis 2013. Monstre de précocité, plus jeune poleman de l'histoire de la catégorie, il a pourtant semblé végéter en Moto2 et en Moto3 et de gros doutes ont entouré son réel potentiel. Si, adolescent, il survolait les débats en championnat de moto espagnol, il n'a finalement décroché qu'une seule victoire en Moto2 quand Marquez remportait le titre en 2012. Que vaut réellement celui que tout le monde attendait comme le nouveau crack des circuits ?

Fabio Quartararo, auteur de sa cinquième pole de la saison en MotoGP lors du GP de Malaisie

Crédit: Getty Images

Dès 15 ans, il a tout explosé

C'est sa promotion un peu miraculeuse dans la catégorie reine l'an dernier qui va très rapidement éteindre le débat et faire exploser son talent. "Dès 15 ans, il a tout explosé. À 16-17 ans, il n’a plus rien fait. À 18-19 ans, il a repris du niveau et, à 20 ans, cela explose à nouveau de folie", résumait assez bien son compatriote Johann Zarco, double champion du monde de Moto2. Cinquième au classement des pilotes, six poles et sept podiums pour sa première saison en MotoGP, le rookie de la saison 2019 s'est très vite fait une place parmi les meilleurs.

Aussi rapide, voire plus, que les pilotes d’usine Valentino Rossi et Maverick Viñales, il lutte désormais avec eux à armes égales, notamment avec l'Espagnol parti à la faute alors qu'il était en tête de la course à Jerez. Quartararo manifeste surtout une surprenante maturité qui lui permet de trouver dans le dernier tour d'une séance de qualifications le centième qui lui permettra d'être le plus rapide et de résister sans chuter pendant toute une course aux assauts de Marquez.

Fabien Quartararo, vainqueur à Jerez

Crédit: Getty Images

Après s'être battu avec le Français pendant tout le Grand Prix de Thaïlande début octobre, avant de le passer dans le dernier tour, Marquez lui-même ne s'y est pas trompé: "Fabio devient à chaque fois plus fort et il sera un sérieux rival pour le championnat l'an prochain", prophétisait le pilote espagnol en octobre dernier. Une façon de reconnaître qu'à 21 ans seulement, Quartararo avait déjà intégré la caste de ceux qui pouvaient remporter un championnat du monde.

Champion du monde dès cette année ?

La première manche de la saison 2020 n'a pas donné tort à Marquez. Bien au contraire. Aujourd'hui, Quartararo, poleman et victorieux avec plus de cinq secondes d'avance sur Viñales, a signé un week-end parfait. La blessure de Marquez, favori numéro 1 à sa propre succession, et le format raccourci d'une saison pas comme les autres (13 dates confirmées pour le moment), lui donnent un avantage certain. Son style de pilotage le rapproche de Jorge Lorenzo, le seul à avoir battu Marc Marquez en MotoGP depuis l’arrivée du prodige de Honda en 2013. C'était il y a un moment, lors de l'exercice 2015.

Programmé pour devenir champion du monde, le Français pourrait bien atteindre le Graal plus vite que prévu. S'il doit prendre la succession de la légende Rossi en 2021, El Diablo a pris un peu d'avance, comme souvent. Dimanche 19 juillet 2020, il levait les bras quand le sextuple champion du monde de MotoGP était contraint à l'abandon, après une chute spectaculaire. Un dimanche qui avait décidément des airs de passation de pouvoir…

Valentino Rossi e Fabio Quartararo, Getty Images

Crédit: Getty Images

Grand Prix d'Espagne

Quartararo : "Putain, c'est le plus beau jour de ma vie"

19/07/2020 À 13:59
Grand Prix d'Espagne

"Le jour de gloire est arrivé" : Quartararo et son émouvante "Marseillaise"

19/07/2020 À 13:25
Dans le même sujet
MotocyclismeGrand Prix d'Espagne
Partager avec
Copier
Partager cet article