Il a, de nouveau, semé beaucoup d'inquiétude. Un peu perdu en piste depuis vendredi, Marc Marquez n'a pu prendre part au Grand Prix d'Indonésie. L'Espagnol a subi une chute d'une violence extrême, dimanche matin, lors du warm-up. Le sextuple champion du monde a été projeté à plus de 180 km/h, au virage N.7, avant de retomber sur le dos et le casque.
Grand Prix d'Indonésie
Quartararo-Zarco, révolte bleue : "Nous n'avons pas une équipe de foot comme l'Espagne ou l'Italie"
20/03/2022 À 13:19
Capable de se relever par ses propres moyens, le Catalan a tout de même été transporté à l'hôpital le plus proche par hélicoptère. Miracle : il s'en est sorti avec une commotion cérébrale mais sans blessure grave. Les médecins l'ont tout de même déclaré inapte à disputer la course finalement remportée par Miguel Oliveira devant Fabio Quartararo et Johann Zarco.
Ce n'est pas notre week-end
"Qu'est-ce que je peux dire ? Ce n'est pas notre week-end, nous avons eu des difficultés et des problèmes depuis le début, a confié Marquez dans un communiqué diffusé par son écurie. C'est peut-être l'une des plus grosses que j'ai eues (dans ma carrière). Il a été décidé que je ne devais pas courir. C'est dommage évidemment, mais c'était la meilleure décision à prendre".
Pas à l'aise avec la nouvelle Honda, le pilote de 29 ans a rencontré d'autres difficultés à Mandalika. Incapable, comme son coéquipier, de trouver du rythme avec les nouveaux pneus apportés par Michelin pour lutter contre les chaleurs extrêmes, il avait chuté une première fois aux essais, vendredi, avant de perdre le contrôle deux fois coup sur coup en qualification, samedi. Pour l'Espagnol, c'est un nouveau week-end à oublier.
Grand Prix d'Indonésie
Quartararo et Zarco brillent sous la pluie, Oliveira décroche la timbale
20/03/2022 À 08:55
Grand Prix d'Indonésie
On a retrouvé le "diabolique" Quartararo : "Je ne lâcherai jamais rien"
19/03/2022 À 09:04