Fabio Quartararo n’avait décidément pas complètement digéré son sacre. En retrait durant toute la course, le Français (Yamaha Factory), premier tricolore champion du monde il y a deux semaines, a abandonné à cinq tours du terme d’une course dominée de bout en bout par son rival Francesco Bagnaia. L’Italien de chez Ducati a enlevé son troisième succès cette saison et en carrière sur l’Autodrome international de l’Algarve dimanche devant Joan Mir (Suzuki), deuxième, et Jack Miller (Ducati), troisième à la faveur d’un drapeau rouge brandi à deux tours du terme. De son côté, Johann Zarco (Pramac) a assuré la 5e place pour s’offrir une belle consolation : le titre de meilleur pilote indépendant de la saison.

Une fin de course mouvementée

Grand Prix de l'Algarve
Quartararo, champion alarmiste : "Je pense qu'on a énormément de points faibles"
07/11/2021 À 18:39
Ce n'était pas son jour, ni son week-end. Pourtant dominateur lors du premier acte disputé sur l'écrin spectaculaire de l'Algarve, Quartararo n'a pas été à la fête ce dimanche. Parti 7e sur la grille, "El Diablo" a dû ferrailler pour retrouver sa place après un départ moyen. Souvent proche de son compatriote au guidon de la Ducati Pramac, le Niçois a rapidement tiré un trait sur la victoire, promise à Bagnaia, et le podium, réduit à une lutte à trois, puis à deux, entre Mir, Miller et Alex Marquez (LCR Honda).
Longtemps frustré dans la roue de Martin (Pramac) et de sa monture surpuissante, le tout nouveau roi du MotoGP a multiplié les erreurs, jusqu'à commettre l'irréparable, à cinq tours de l'arrivée. Une chute et une première cette saison : Quartararo n'avait jamais quitté la zone des points depuis le début de l'exercice 2021. Anecdotique, surtout au vu de l'immense accomplissement conclu à Misano.
Loin devant, l'autre grand bonhomme de la saison ne s'est pas relâché pour un sou. Toutefois, la victoire de Bagnaia revêt un parfum doux-amer, car conquise à deux tours du terme. La faute à Iker Lecuona (KTM Tech3), coupable d'une manœuvre osée sur Miguel Oliveira (Red Bull KTM), l'idole locale. Le drapeau rouge brandi dans la foulée, le GP de l'Agarve s'est arrêté net, dans une drôle d'ambiance.

Bagnaia wins in a race finished with red flag

Crédit: Eurosport

La razzia pour Ducati et Zarco

Condamné à finir vice-champion du monde, Bagnaia s'est offert un sacré lot de consolation, bien aidé par son coéquipier Miller. Exit le titre pilote mais bienvenue aux titres constructeurs et équipes dans le box Ducati. La firme rutilante de Borgo Panigale n'est pas en reste avec le titre de meilleur pilote indépendant de Zarco (5e). Le Cannois a certes perdu une place au championnat au profit de Miller (4e au général), seuls deux petits points les séparent. Et voilà que se profile la dernière manche de la saison à Cheste, dans la communauté valencienne. Zarco y est souvent tombé (2019, 2020) mais y a surtout glané son troisième podium en catégorie reine (2e en 2017), seulement battu sur le fil par Pedrosa. Pourquoi ne pas rêver d'une conclusion royale alors que l'on présage une météo capricieuse dans une semaine du côté de Valence...
Grand Prix de l'Algarve
Sur les pas de Marquez à 17 ans : Acosta, une nouvelle victoire et (déjà) un premier titre en Moto3
07/11/2021 À 12:39
Grand Prix de l'Algarve
Cette fois, Quartararo n'a rien pu faire face à l'armada Ducati
06/11/2021 À 14:58