Soleil rouge à Valence. Sous une nuée de drapeaux jaunes frappés d’un soleil en l’honneur de la dernière de Valentino Rossi (Petronas), Ducati et ses bolides rouges ont fait la loi dimanche sur le circuit Ricardo Tormo de Cheste (Communauté de Valence). Francesco Bagnaia a signé un quatrième succès en catégorie reine, le second de rang, devançant Jorge Martin (Pramac) et Jack Miller pour un podium 100% Ducati. Plus à l’aise qu’en qualifications, Fabio Quartararo (Yamaha Factory) a conclu une saison historique au 5e rang, une position devant Johann Zarco (Pramac), 6e. Pour son ultime procession en Grand Prix, Valentino Rossi a coupé la ligne à une belle 10e place. La fin d’une ère.
Il ne pouvait en être autrement. Pas un nuage, pas de vent, un soleil coruscant comme projeté depuis les tribunes jaune fluo du circuit Ricardo Tormo. Le tout sous un ciel bleu qui ne voulait certainement rien rater du 432e et dernier départ de Valentino Rossi, 42 ans et 9 titres mondiaux au compteur. Pourtant, même si du propre aveu de Fabio Quartararo, ce dimanche était "le jour de Valentino" la correction infligée par Ducati la veille lors des qualifications est restée bien ancrée dans toutes les têtes.
Grand Prix de Valence
Rossi, 10 chiffres d'une longévité hors norme
14/11/2021 À 18:44

Ducati au-dessus du lot, Zarco finit bien

Comme d’habitude, le départ n’a pas arrangé les choses, malgré la présence des pilotes Suzuki dans le Top 5. La firme de Borgo Panigale a ensuite déroulé sa partition, au-dessus du lot, ce dimanche. Alex Rins et Joan Mir (Suzuki) ont bien essayé de tordre les pronostics, mais la chute du premier à 17 tours du terme et la perte de régime du second en fin de course (4e) n’ont pu éviter un podium rutilant à souhait. Le tout en se tournant déjà vers 2022.
Hors du coup pour la victoire, Quartararo peut néanmoins savourer une 5e place, acquise au terme d’une course passée à se battre avec un pneu avant peu performant sur cette piste de Valence. Un moindre mal pour le Niçois qui va désormais profiter pleinement de son titre mondial. Coupant la ligne une place derrière son compatriote, Zarco (6e) n’a jamais été en mesure de renverser Miller pour le gain de la 4e place au général. Le Cannois devra encore attendre pour débloquer son compteur en MotoGP, alors que la concurrence de Jorge Martin, meilleur rookie de l’année, s’annonce de plus en plus féroce en 2022.
Un prochain exercice que ne disputera pas Rossi, 10e pour sa dernière. Le "Docteur" de Tavullia, considéré comme l’un des plus grands de son sport, a refermé de belle manière une carrière légendaire escortée par des millions de soleils jaune réfléchissant les si nombreux sourires décrochés devant les exploits de l’Italien. La relève est assurée, l'héritage éternel.
https://i.eurosport.com/2021/11/14/3253938.jpg
Grand Prix de Valence
Grosse chute et grande déception pour Fellon, Artigas vainqueur de la dernière course
14/11/2021 À 13:19
Grand Prix de Valence
Remy Gardner, fils de Wayne, devient champion du monde de Moto2
14/11/2021 À 12:52