L’Italie est de retour au sommet du Moto GP. Seulement neuvième à l’arrivée du Grand Prix de Valence, théâtre de la dernière manche de la saison 2022, Francesco Bagnaia (Ducati) s’est assuré du titre de champion du monde. Pour sa dernière course chez Suzuki, Alex Rins a décroché la victoire devant Brad Binder (KTM) et le poleman Jorge Martin (Pramac). Fabio Quartararo (Yamaha) a dû se contenter de la quatrième place.
Il ne lui manquait que deux petits points pour rejoindre au palmarès ses illustres compatriotes Giacomo Agostini et Valentino Rossi. Il les a décrochés haut la main sans pour autant se mêler à la lutte aux avant-postes sur le très piégeux circuit de Ricardo Tormo. Assuré d’obtenir son premier titre de champion du monde de Moto GP en finissant dans les quatorze premiers, Francesco Bagnaia a largement rempli sa mission ce dimanche en terminant à la neuvième place d’un Grand Prix de Valence riche en chutes.
Grand Prix de Valence
Quartararo : "Après la course, c'était dur..."
06/11/2022 À 19:43

Bagnaia a géré

Bousculé comme rarement cette saison par des adversaires pas très enclins à lui faciliter la tâche, le pilote transalpin a assuré l’essentiel en restant sur ses roues 27 tours durant et en coupant la ligne avec les sept points nécessaires à son couronnement. Premier pilote Ducati sacré en Moto GP depuis Casey Stoner en 2007, Francesco Bagnaia succède donc à Fabio Quartararo au palmarès de la catégorie reine, le Français devant pour sa part se contenter du titre honorifique de vice-champion du monde après s’être classé à la quatrième place de cet ultime rendez-vous de la saison 2022.
Dans l’obligation de vaincre à Valence pour espérer conserver son trône, le Niçois a réalisé une nouvelle course de toute beauté au guidon de sa Yamaha, mais n’a rien pu faire face au trio Alex Rins (1er) - Brad Binder (2e) - Jorge Martin (3e). Intouchable pour sa dernière sortie au guidon d’une Suzuki, Alex Rins a réussi une véritable démonstration de force sur ses terres en subtilisant la tête de la course au poleman Jorge Martin (Pramac) dès l’extinction des feux avant de dérouler pendant 27 tours pour s’offrir une deuxième victoire en 2022 riche en émotions.
Grand Prix de Valence
La plus grande remontée de l'histoire : comment Bagnaia a privé Quartararo du titre
06/11/2022 À 16:41
Grand Prix de Valence
Quartararo : "C'est le jour où je peux tenter tout ce que je veux !"
05/11/2022 À 18:33