Getty Images

Marc Marquez (Honda) reste invaincu à Austin, Johann Zarco (Yamaha) 6e

Marquez reste invincible à Austin

Le 22/04/2018 à 21:49Mis à jour Le 22/04/2018 à 23:09

GRAND PRIX DES AMERIQUES - Privé de sa pole position, Marc Marquez (Honda HRC) a opéré une cinglante mise au point en dominant de bout en bout la 3e manche du Mondial, dimanche à Austin. Maverick Viñales (Yamaha Factory) et Andrea Iannone (Team Suzuki) également sur le podium, Johann Zarco (Yamaha Tech3) a fini 6e.

La meilleure réponse qu'un pilote peut donner, c'est sur la piste. On se doutait que Marc Marquez avait de quoi être intouchable une sixième année suite à Austin, mais les critiques essuyées depuis le dernier Grand Prix en Argentine et la pole position dont il avait été privé samedi sur le Circuit des Amériques avaient manifestement décuplé sa détermination.

Dimanche, il n'y a pas eu débat : avant même la fin du premier des vingt tours au programme de la 3e manche du Mondial, l'Espagnol avait réglé leur compte à Johann Zarco (Yamaha Tech3), Andrea Iannone (Team Suzuki) et Maverick Viñales (Yamaha Factory) pour filer vers une victoire inéluctable.

Conforté depuis les essais par son choix de courir avec un Michelin "medium" à l'avant et un "dur" à l'arrière, le quadruple champion du monde a fait ce qu'il voulait devant, laissant Maverick Viñales (Yamaha Factory) à sa solitude après avoir découragé Andrea Iannone (Team Suzuki) d'en faire trop.

Dovizioso à nouveau leader du Mondial

Quatrième sans pouvoir vraiment combattre, Valentino Rossi (Yamaha Factory) a devancé Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Johann Zarco (Yamaha Tech3), valeureux dans sa résistance mais finalement trop juste dans les cinq derniers tours avec ses gommes "medium", les mêmes que les officiels Yamaha.

Dani Pedrosa (Honda HRC) courageux septième avec une vis dans le poignet droit suite à sa chute en Argentine, Jorge Lorenzo (Ducati Team), onzième, a une fois de plus sombré corps et biens. Pas brillant mais moins brouillon que Cal Crutchlow (Honda LCR), leader du Mondial destitué par trop d'attaque et sans point à cause d'une chute. Le bouillant britannique a restitué son bien prêté à "Dovi".

0
0