Getty Images

A Vinales la victoire, à Quartararo le nouveau podium

A Vinales la victoire, à Quartararo le nouveau podium
Par Eurosport

Le 30/06/2019 à 14:41Mis à jour Le 30/06/2019 à 15:21

MOTO GP - Malgré sa pole position, Fabio Quartararo (Yamaha) ne s'est pas offert la première victoire de sa carrière mais monte sur un nouveau podium (3e). Sur la mythique piste d'Assen, la victoire est revenue à Maverick Viñales (Yamaha) qui l'emporte pour la première fois de la saison alors que Marc Marquez (Honda), le leader du championnat du monde, est son dauphin.

Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) a encore approché le succès. Mais le Français n'y a pas encore goûté. Après avoir dominé une bonne partie du Grand Prix des Pays-Bas, le prodige tricolore n'a finalement pas résisté à Maverick Viñales (Yamaha Factory), finalement vainqueur, et Marc Marquez (Honda HRC). Comme il y a deux semaines, il a dû se contenter d'un nouveau podium qui en dit encore plus sur son talent.

En pole à Assen, Quartararo a rapidement perdu son avantage au départ mais il l'a vite récupéré : Alex Rins (Suzuki Team), qui avait pris les commandes, a chuté, et son coéquipier Joan Mir, remarquable à l'extinction des feux, a fini par perdre le fil. Aux commandes, El Diablo n'a pu s'échapper, perturbé par quelques guidonnages suspicieux.

Marquez se rapproche encore du titre

Attaqué à plusieurs reprises par le quintuple champion du monde, le Niçois a définitivement perdu les commandes au 16e passage, au moment où Viñales a produit son effort. Le pilote de Roses, qui n'avait plus gagné depuis le Grand Prix d'Australie, en fin de saison dernière, a toujours semblé plus rapide que les deux autres prétendants à la victoire, malgré quelques erreurs répétitives.

Le pilote Yamaha s'est envolé, Marquez se contentant d'une position qui l'a encore rapproché d'un nouveau titre. Son plus proche poursuivant au championnat, Andrea Dovizioso (Ducati Team), s'est classé 4e. Une nouvelle fois au tapis, Valentino Rossi (Yamaha Factory) a cumulé un troisième abandon consécutif. Johann Zarco (KTM Factory) a lui aussi jeté l'éponge, incapable de tenir une machine trop agressive sur un circuit qui ne lui a jamais réussi en MotoGP.

0
0