Diabolique. Intouchable sous le ciel immaculé de Portimao, Fabio Quartararo (Yamaha Factory) s’est adjugé avec la manière, ce dimanche, un cinquième succès en catégorie reine. "El Diablo" a fait craquer tous ses adversaires, relégués à près de 5 secondes sur la ligne. Francesco Bagnaia (Ducati) est venu chercher la deuxième place au prix d’une belle remontée, devant Joan Mir (Suzuki). Johann Zarco a chuté et a perdu la tête du championnat du monde au profit d’un autre tricolore. Cette fois-ci, Fabio Quartararo n’a rien voulu partager.
Grand Prix du Portugal
Marquez, le retour à la vie
21/04/2021 À 15:07
Tout était donc "une question de rythme". Voici les quelques mots que le prodige niçois ressassait à l’envi avant la course. Le pilote Yamaha Factory a prévenu son monde au départ en étrennant un pneu dur sur son train arrière. Après une mise en route moyenne qui lui a coûté cinq places, Quartararo s’est remis en mode attaque, à l’instar de sa sublime remontée de Doha. En tête après 8 tours, il était désormais temps de s’échapper. L’écart se creusant irrémédiablement avec les poursuivants, un seul homme s’est néanmoins accroché à la selle du pilote français. Lui rendant coup pour coup, Alex Rins (Suzuki) a enchaîné les meilleurs tours en course derrière la machine bleu marine. Mais poussé dans ses retranchements par le rythme insoutenable imposé par le Français, l’officiel Suzuki a chuté à 7 tours de l’arrivée.

Zarco et Miller au tapis, Marquez s'est accroché

Loin derrière, Ducati va finir par se croire maudite sur l’asphalte piégeuse et irrégulière de la piste portugaise, elle qui n'y a jamais gagné en MotoGP. Déjà condamné à s’élancer à la 11e place sur la grille après un tour de qualification supersonique réalisé sous drapeau jaune, Francesco Bagnaia (Ducati) avait pourtant le rythme pour accrocher Quartararo et Rins. Deuxième devant Joan Mir (Suzuki), le pilote Italien est le seul protégé du constructeur aux machines rutilantes à franchir la ligne. Jack Miller est allé à terre avant que Johann Zarco, confronté à ses limites du jour, n’ait lui aussi pu finir la course, éjecté de sa monture à 6 tours du terme.
Un sourire crispé pour Ducati et Suzuki qui tranche donc avec la mine éclatante affichée par Fabio Quartararo. Coup double pour le Niçois qui en a profité pour ravir la tête du championnat du monde à son compatriote Zarco. Seul sur sa planète, le Français de chez Yamaha devra toutefois se méfier du revenant Marc Marquez (Repsol Honda). Après 9 mois et 265 jours hors des circuits, l’octuple champion du monde s’est offert une belle 7e place et ses premiers points de la saison. Avec 52 points de retard sur son jeune adversaire, l'Espagnol entame son opération reconquête. Mais pour l'instant, le patron s'appelle Quartararo.
Grand Prix du Portugal
"On a surpassé nos limites" : gonflé à bloc, Quartararo est déjà décidé à "faire le triplé"
18/04/2021 À 16:11
Grand Prix du Portugal
Quartararo - Zarco, nouveau doublé en vue ? "Je crois que Fabio est très en forme..."
17/04/2021 À 18:03