Cela n'a pas toujours été une évidence mais au fond, Valentino Rossi est un homme comme tous les autres. Au moment de reprendre le cours de sa vie "normale", après des semaines de confinement et d'interrogations, lui non plus ne sera pas tout à fait celui qu'il était il y a quelques mois encore. C'est bien la raison pour laquelle le doute qui entoure sa possible retraite sportive à l'issue de cette saison est si grand.
Depuis que la pandémie de Covid-19 a mis le monde sous cloche, le septuple champion du monde s'est découvert une nouvelle passion : profiter de la vie. "Je dois l'avouer, mon confinement s'est très bien passé, a-t-il confié lors d'une interview accordée à BT Sport. Je suis resté à la maison, je me suis reposé, j'ai passé du temps avec ma maman, ma compagne, mes animaux. Sincèrement, j'ai passé du bon temps. C'était très étrange pour moi car depuis 1995, ma vie consiste à me rendre sur tous les circuits du monde. C'était un sentiment étrange au début mais finalement, j'apprécie beaucoup rester à la maison."
Saison 2021
Ducati a choisi : Miller sera promu en 2021
27/05/2020 À 17:09
C'est une bonne chose et ça me permet de prendre ma décision plus facilement
Le championnat suspendu, l'Italien n'a pu jauger sa compétitivité, comme il aurait aimé le faire avant de prendre la décision la plus importante de sa vie. Au lieu de cela, le pilote de 41 ans a appris que le quotidien loin des grands prix n'était pas si ennuyeux. Et qu'il avait même ses bons côtés. "Surtout de vivre sans la constante pression des résultats, des courses… Ça me permet de figurer ma future vie, celle que j'aurai après ma carrière, a-t-il ajouté. Je pense que je pourrai aussi profiter quand j'aurai arrêté. C'est une bonne chose et ça me permet de prendre ma décision plus facilement."

Valentino Rossi (Yamaha Factory) lors des essais de Malaisie, le 7 février 2020

Crédit: Getty Images

Rossi est un fin communicant mais il y a assurément une part de vrai dans ce discours qui, disons-le franchement, a tout pour inquiéter une bonne partie de ses fans. Va-t-il ranger le cuir définitivement, ou prolonger encore le plaisir en 2021 au sein du Sepang Racing Team, une écurie satellite qui, a priori, n'est pas armée pour lui permettre de jouer le titre ? Lui assure qu'il n'a pas encore tranché : "Nous sommes fin mai, je pense que je vais prendre ma décision dans les prochaines semaines, a-t-il précisé. Et bien sûr, tout le monde la connaîtra très rapidement." D'ici-là, le monde de la moto retient son souffle.
Saison 2020
KTM, première équipe à reprendre les essais
27/05/2020 À 09:34
Motocyclisme
"J'ai deux options" : Rossi n'ira pas chez Yamaha-SRT juste pour une tournée d'adieu
20/05/2020 À 17:19