La Brésilienne Ana Marcela Cunha est devenue championne olympique de nage en eau libre mercredi à Tokyo, devant la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, médaillée d'or à Rio-2016 et l'Australienne Kareena Lee, la Française Lara Grangeon terminant à la 9e place. Cunha a terminé les 10 km en 1h59 min et 30 sec, dans une course indécise jusqu'au bout.
Lara Grangeon, qui fêtera ses 30 ans en septembre et dont ce sont les troisièmes Jeux olympiques, figurait jusqu'au 4e km environ à la troisième place avant de se faire rattraper à mi-course par van Rouwendaal, puis de reculer au classement. Elle a fini à 1'26 de la gagnante.
Tokyo 2020
De gros espoirs mais surtout une énorme déception pour Olivier
05/08/2021 À 08:15

Eau à 29 degrés et chaleur tropicale

Les nageuses devaient parcourir à sept reprises une boucle de 1,435 km, escortées d'une flottille de petits bateaux, kayaks de mer, paddles et autre jet-skis. Avec une température de l'eau mesurée à 29 degrés à 06h30 locales, au lancement de la course, la difficulté principale a consisté à gérer cette chaleur tropicale combinée à l'effort d'une course d'endurance. Des points ravitaillement en eau sont prévus à différents moments de l'épreuve pour éviter la déshydratation des nageuses, qui boivent leur bouteille tout en nageant sur le dos, avant de la jeter.
Cette course est à la seule de la discipline à être inscrite au programme des Jeux olympiques, depuis Pékin-2008. La course messieurs aura lieu jeudi matin, au même Odaiba Marine Park, dans la baie de Tokyo. Chez les Français, Marc-Antoine Olivier, médaillé de bronze à Rio-2016, et David Aubry feront partie des partants.
Natation en eau libre
Au lendemain de la disqualification de Muller, Olivier décroche le bronze... dans la confusion
16/08/2016 À 14:14