Laure Manaudou veut revenir à bon port. Après l'échec des Jeux Olympiques de Pékin, la nageuse est décidée à trouver les meilleures solutions pour son avenir. Et c'est un des choix les plus improbables qui se dessine : reformer le duo explosif avec Philippe Lucas, comme nous l'annonçions lundi soir. Contacté par notre rédaction mardi matin, l'avocat de Laure Manaudou, Me Didier Poulmaire, a tenu à souligner que la championne poursuivait "sa réflexion": "Elle étudie actuellement ce qui pourrait constituer l'environnement le plus favorable à son retour au plus haut niveau."
Laure Manaudou ne veut cependant pas se précipiter pour officialiser sa décision. Elle sait ce qu'elle veut, son avocat l'avait confirmé il y a quelques jours à l'AFP ( "Laure a arrêté son choix sur l'entraîneur. Elle sait avec qui elle a envie de travailler "). Elle ne veut visiblement pas se précipiter pour trouver les meilleures conditions de travail possibles. "Maintenant, nous réfléchissons sur la meilleure base d'entraînement, sur l'environnement le plus optimal pour la suite de sa carrière" , ajoutait Me Poulmaire. Elle donnera au plus tard début octobre le détail de sa nouvelle destination.
Officialisation avant début octobre
Natation
Manaudou-Lucas, le retour
15/09/2008 À 21:00
Ballotée de crise en crise, la nageuse avait vécu une année pré-olympique mouvementée. Elle avait aussi choisi de s'émanciper de l'autorité de Philippe Lucas. A l'heure de faire des choix importants, malgré l'expérience vécue auprès de Lionel Horter, entraîneur national, les liens affectifs semblent faire la différence. Si pendant ses vacances, "Laure rencontre les entraineurs susceptibles de l'accompagner dans son retour à la compétition", selon les mots de Me Poulmaire, elle ne ferait plus table rase du passé, et des succès passés. Déterminée, elle a elle-même fait savoir sur son blog (voir lien ci-dessous), qu'elle comptait "se nourrir de ses échecs pour mieux rebondir", et "prendre le temps de la réflexion".
>Le blog de Laure Manaudou
Pendant six ans, la Villeurbannaise a connu une stabilité à toute épreuve sous la coupe de Philippe Lucas. Licenciée jusqu'en 2006 au Cercle des nageurs de Melun, tout s'accélère ensuite : elle rejoint le club de Canet-en-Roussillon, puis en mai 2007, elle quitte Lucas et s'entraîne au sein du club de LaPresse Nuoto, à Turin. Quelques mois plus tard, elle est obligée de quitter l'Italie. Désemparée, elle rejoint son son frère aîné, Nicolas, à Ambérieu-en-Bugey de septembre 2007 à janvier 2008, avant de se fixer à Mulhouse avant les Jeux, sous la direction de Lionel Horter. Séparée de ce dernier depuis Pékin, elle est actuellement en vacances. Trois destinations possibles sont à envisager : Marseille, Canet-en-Roussillon et Paris (soit une licence avec le Team Lagardère).
Philippe Lucas a été son entraîneur pendant sept ans, de 2000 à 2007. A ses côtés, elle a notamment remporté trois médailles à Athènes dont l'or sur 400 mètres nage libre, et trois titres de championne du monde (deux sur 400 mètres nage libre et un sur 200 mètres nage libre).
Natation
Horter : "Le problème de Manaudou est mental"
12/08/2008 À 12:45
Natation
La fin d'une époque
11/08/2008 À 12:00