AFP

JO 2016: Lochte suspendu dix mois pour sa vraie-fausse agression à Rio (officiel)

Après sa fausse agression à Rio, Lochte en prend pour dix mois
Par AFP

Le 08/09/2016 à 17:22Mis à jour Le 08/09/2016 à 18:15

JO RIO 2016 - L'Américain Ryan Lochte, au coeur d'une rocambolesque affaire de vraie-fausse agression durant les JO 2016 de Rio, a écopé d'une suspension de dix mois, ont annoncé jeudi le Comité olympique américain (Usoc) et la Fédération américaine de natation.

La sentence est tombée. Le nageur américain Ryan Lochte, coupable d'avoir inventé une agression dont il aurait été victime durant les JO 2016 de Rio, est condamné à une suspension de dix mois, ont annoncé jeudi le Comité olympique américain (USOC) et la Fédération américaine de natation. La suspension qui prendra fin le 30 juin 2017, prive Lochte des Championnats des Etats Unis 2017 et de fait des Championnats du monde 2017 de Budapest.

Dans le cadre de cette sanction, Lochte n'aura "plus accès aux infrastructures du comité olympique américain et aux subventions de l'USOC", précise le communiqué. Il ne pourra pas non plus prétendre "à ses primes de résultats pour les JO 2016 de Rio" et "ne pourra pas faire partie de la délégation qui se rendra à la Maison blanche", alors que, comme le veut la tradition, le président des Etats-Unis reçoit les médaillés olympiques. Il devra enfin réaliser vingt heures de travail d'intérêt général, ont conclu l'USOC et USA Swimming.

Quatre mois de suspension pour les trois autres nageurs

Le quotidien USA Today avait annoncé la suspension de dix mois mercredi soir, information que l'USOC n'avait pas souhaité alors confirmer à l'AFP. Les trois autres nageurs impliqués dans cette affaire ont été, eux, suspendus pendant quatre mois. "Comme nous l'avons déjà dit, le comportement de ces sportifs était inacceptable. Il a porté atteinte à la réputation de nos hôtes et a détourné l'attention des performances historiques de l'équipe des Etats-Unis", a regretté le patron de l'USOC, Scott Blackmun.

Ryan Lochte lors des Jeux Olympiques de Rio - 2016

Ryan Lochte lors des Jeux Olympiques de Rio - 2016AFP

Lochte et ses coéquipiers Gunnar Bentz, Jack Conger et James Feigen, tous médaillés d'or à Rio, avaient prétendu avoir été braqués par des faux policiers le 14 août à l'aube, alors qu'ils rentraient en taxi au village olympique. Ils ont été filmés dans une station-service où ils sont accusés d'avoir uriné sur les murs et vandalisé les toilettes, avant de se quereller avec le vigile. Lochte a été inculpé pour "dénonciation mensongère d'un crime". Dans un entretien à la chaîne américaine NBC samedi, il a reconnu qu'il avait "omis certaines choses" et "exagéré certaines parties de l'histoire".

Lâché par quatre sponsors

Quatre entreprises américaines, dont l'équipementier sportif Speedo et la marque de vêtements Polo Ralph Lauren, ont résilié leur contrat de partenariat avec le sextuple champion olympique. Lochte a depuis trouvé un nouveau sponsor, un fabricant de pastilles pour la gorge, et va participer à la prochaine édition américaine de l'émission de télévision "Danse avec les Stars".

0
0