3. Alexis Pinturault

Sport : Ski alpin
Nombre de points : 192 points
Nombre de citations : 25
Meilleur classement : 1er
Classement 2020 : 7e

Pourquoi lui ?

Sportifs de l'année
Palmarès Monde : Djokovic égale (encore) Federer avec un 3e sacre
29/12/2021 À 11:36
Parce que le Français s’est acheté, pour l’éternité, une place au paradis du ski alpin. Ce samedi 20 mars 2021 restera à marquer d’un flocon blanc. Ou plutôt bleu-blanc-rouge. Avant de souffler, ce soir-là, les bougies de son 30e printemps, Alexis Pinturault s’est débarrassé en Suisse, à Lenzerheide, d’une ombre qui le poursuivait depuis moult hivers. D’une chape de plomb qu’il supportait depuis son éclosion dix ans plus tôt. Un certain éloge de la patience qui mérite d’être récompensé dans notre classement.
Longtemps barré dans sa quête de gros globe par le long règne d’Hirscher puis l’émergence de Kilde, l’homme de Courchevel a touché enfin son Graal en dominant le géant helvète. Pour succéder à Luc Alphand, dernier Tricolore lauréat du général de la Coupe du monde, en 1997. Face à un autre prodige, Marco Odermatt, qui n’a jamais fait aussi jeune en ce jour de finales, le Français a mis fin à vingt-quatre ans d’attente pour le ski tricolore.

Joyeux anniversaire "Pintu" : Revivez la manche qui lui offre le gros globe le jour de ses 30 ans

Un mois plus tôt, Pinturault avait connu la plus grosse désillusion de sa carrière. Au moment de refermer le portillon du géant de Cortina, "Pintu" avait commis l’irréparable en bas du premier mur, offrant le titre mondial sur un plateau à son compatriote et néanmoins rival Mathieu Faivre. La faute à de vieux démons qui resurgissaient, on s’était mis alors à se demander comment allait être digérée cette déconvenue pour son retour en Coupe du monde. D’autant qu’Odermatt, qui avait compté 317 points de retard, revenait comme une balle, à 31 unités dans le "money time" mi-mars.
Mais "la Bête" a des ressources. Et un sacré caractère. Après une dernière alerte lors du slalom de Kranjska Gora, cet ultime géant à Lenzerheide a scellé l’issue d’un hiver qui lui a permis d'entrer dans la légende de son sport. Avec cette manière qui marque les esprits. Cinq victoires, portant son total à trente-quatre, des succès de prestige à Alta Badia et à Adelboden, deux nouvelles médailles aux Mondiaux, un premier globe de géant, ce fameux cristal du général et l’ambition désormais d’aller chercher ce titre olympique qui manque à son époustouflant palmarès. Le palmarès du plus grand skieur français de tous les temps.

Son année en 5 dates

9 janvier : Une démonstration de tous les instants à Adelboden. Sur la redoutable "Chuenisbärgli", Pinturault écrase la concurrence pour signer deux triomphes majuscules en géant, vendredi puis samedi.

Comment Pinturault a remporté un 3e géant de suite : la fin de course en vidéo

19 février : Meilleur temps de la première manche du géant de Cortina, "Pintu" sort lors de la seconde. Deux ans après celui obtenu en combiné à Are, le Français, argenté en combiné et bronzé en Super-G, laisse filer le titre mondial de sa discipline forte.

Une dizaine de secondes de course et la chute : le moment où Pinturault a tout perdu

20 mars : Le jour de ses 30 ans, Alexis Pinturault vit sa plus belle émotion de sportif. Vainqueur du géant des finales de Lenzerheide, il mate Marco Odermatt, décroche le globe de la spécialité, signe une 34e victoire en Coupe du monde, la dernière à ce jour, mais surtout remporte le globe du classement général, 24 ans après Luc Alphand.

Pinturault : "J'ai tellement travaillé pour en arriver là !"

19 décembre : Seulement 15e du premier géant d’à Alta Badia, le Français sort du top 5 pour la première fois depuis 13 courses. Devant la presse, il se confie sur ses états d’âme et reconnaît "un manque de fraîcheur psychologique et mentale".
22 décembre : Deuxième du slalom de Madonna, le Français solde son année 2021 en technique sur une très bonne note, son 73e podium en Coupe du monde. Et avec un peu de confiance retrouvée à moins de 50 jours des JO de Pékin, le réel objectif de sa saison.

Un ski posé, retrouvé et Pinturault se rassure avec un beau podium en slalom : sa 2e place en vidéo

Sportifs de l'année
Djokovic, toujours plus haut, toujours plus grand
29/12/2021 À 11:00
Sportifs de l'année
Palmarès France : Clarisse Agbegnenou première femme sacrée depuis 2006
29/12/2021 À 10:14