SPORTIFS DE L'ANNÉE 2021

10. Clarisse Agbegnenou (France - Judo) - 51 points
9. Marcell Jacobs (Italie - Athlétisme) - 52 points
8. Emma McKeon (Australie - Natation) - 73 points
7. Karsten Warholm (Norvège - Athlétisme) - 74 points
6. Tom Brady (Etats-Unis - Foot US) - 103 points
5. Tadej Pogacar (Slovénie - Cyclisme) - 156 points
4. Caeleb Dressel (Etats-Unis - Natation) - 169 points
3. Max Verstappen (Pays-Bas - Formule 1) - 186 points
2. Elaine Thompson (Jamaïque - Athlétisme) - 199 points
1. Novak Djokovic (Serbie - Tennis) - 213 points

1. NOVAK DJOKOVIC (Serbie)

Sportifs de l'année
Palmarès Monde : Djokovic égale (encore) Federer avec un 3e sacre
29/12/2021 À 11:36
Sport : Tennis
Nombre de points : 213
Nombre de citations : 25
Meilleur classement : 1re (8 fois)
Classement 2020 : 18e

Pourquoi lui ?

Novak Djokovic est un dangereux récidiviste. Pour la troisième fois après 2011 et 2015, le voilà sacré Sportif de l'année par la rédaction d'Eurosport. Il égale un certain Roger Federer (2006, 2007, 2017) et se rapproche d'Usain Bolt, unique quadruple lauréat de notre palmarès (2009, 2012, 2013, 2016).
La bataille a été serrée, notamment avec Elaine Thompson. Djokovic a été classé au premier rang par huit votants, contre sept pour la sprinteuse jamaïcaine. C'est surtout sa régularité (il a également été classé huit fois deuxième) qui a permis au champion serbe de faire la différence.
Quoi qu'il en soit, il n'a pas volé cette nouvelle victoire. La première place est la seule qui convienne vraiment au "Djoker". Il y a deux façons de lire son année 2021 : pour ce qu'elle vaut en elle-même, et pour sa portée plus globale à l'échelle de l'histoire de son sport. Dans les deux cas, cette cuvée restera exceptionnelle.

"Finir 7 fois à la place de n°1 mondial ressemble au plus grand record de la carrière de Djokovic"

S'il a moins joué que les saisons précédentes, afin de s'économiser pour les échéances majuscules, Novak Djokovic a tout de même réussi une moisson remarquable, à commencer, évidemment, par ses trois nouveaux titres en Grand Chelem, en Australie, à Roland-Garros et à Wimbledon. Un troisième Petit Chelem (comme en 2011et 2015, les deux précédentes années où il avait été élu par notre rédaction).
Ces victoires-là lui ont permis de franchir un cap dans la légende puisque, pour la première fois, le voilà co-recordman des titres en Grand Chelem. Fin 2019, Roger Federer avait dû partager cette marque historique avec Rafael Nadal. Mais de 20-20-17, nous sommes passés en 2021 à 20-20-20 entre les trois monstres du tennis masculin. Djokovic, qui n'a jamais caché son désir de chasser les records les uns après les autres, a vraiment été gâté dans ce domaine cette année. Au total, il aura battu ou égalé pas moins de 11 records ces derniers mois.
Outre celui des victoires en Grand Chelem, sa principale satisfaction aura été de devenir le "Super N°1 historique", qu'il s'agisse du nombre de semaines passées à la première place mondiale ou de saisons achevées au sommet de la hiérarchie. Il a détrôné Federer pour le premier, et Pete Sampras pour ce qui est du second. S'il n'est pas que ça, Novak Djokovic est d'abord une formidable machine à titres, à records et à statistiques.
Bien sûr, il n'a pas tout gagné. Pardonnez-le. Après avoir rêvé du Golden Slam, puis du Grand Chelem, il a vu l'un et l'autre s'évaporer, à Tokyo puis à New York. Ces deux défaites contre Alexander Zverev en demi-finale du tournoi olympique et plus encore face à Daniil Medvedev en finale de l'US Open l'ont empêché d'avoir accompli la plus dantesque saison de tous les temps. En l'état, elle n'en demeure pas moins extraordinaire. Même à son échelle.

Son année en 5 dates

21 février : Après une quinzaine compliquée en raison d'une blessure abdominale, Novak Djokovic remporte l'Open d'Australie pour la 9e fois de sa carrière, la 3e consécutive. En finale, il écrase Daniil Medvedev (7-5, 6-2, 6-2), pourtant invaincu depuis une vingtaine de matches.

Un énième break sur un bras roulé : Djokovic remporte le titre sur un dernier geste fabuleux

8 mars : Le Serbe entame sa 311e semaine à la tête du classement ATP. Ce 11 mars est une date historique puisque Djokovic dépasse Roger Federer et devient le nouveau recordman du nombre de semaines passées au sommet du tennis mondial. Un record qui lui tenait particulièrement à cœur.
13 juin : Au terme d'une seconde semaine éreintante, Djokovic décroche le titre à Roland-Garros. En finale, il surmonte un handicap de deux sets contre Stefanos Tsitsipas (comme en huitième face à Lorenzo Musetti). Mais c'est bien sa demi-finale titanesque contre Rafael Nadal qui restera comme le sommet de son tournoi et une des plus grandes victoires de sa carrière.
11 juillet : 20-20-20. En s'imposant à Wimbledon presque sans forcer, le numéro un mondial s'adjuge non seulement le Petit Chelem dès Wimbledon (du jamais vu depuis 1969) mais il rejoint surtout Roger Federer et Rafael Nadal avec 20 titres du Grand Chelem au compteur. La fin d'une quête de dix ans.
12 septembre : Qualifié pour la finale de l'US Open, il n'est plus qu'à un match du Grand Chelem calendaire. Dans le tennis masculin, personne ne s'était retrouvé dans cette position depuis Rod Laver 52 ans plus tôt. Mais enseveli sous la pression, et contré par un Medvedev remarquable, Djokovic cale sèchement (6-4, 6-4, 6-4) et échoue aux portes d'une page de légende.

Medvedev en transe, Djokovic en pleurs : les temps forts d'une finale à sens unique

Sportifs de l'année
Palmarès France : Clarisse Agbegnenou première femme sacrée depuis 2006
29/12/2021 À 10:14
Sportifs de l'année
Agbegnenou : "Quand on me sort mon palmarès, je me dis 'Moi, j'ai vraiment fait tout ça ?'"
28/12/2021 À 22:56