Kamil Stoch sait toujours choisir ses moments. Le double champion olympique en titre a remporté, lundi, jour du nouvel an, la deuxième étape de la Tournée des quatre tremplins en s'adjugeant le concours à Garmisch-Partenkirchen avec une certaine autorité. Seul au monde avec un second saut à 139,5 mètres absolument exceptionnel, le Polonais est venu cueillir ce deuxième succès en deux sorties au nez et à la barbe du local Richard Freitag et du Norvégien Anders Fannemel (270,2 points). L'année dernière, à la même époque, Stoch avait pris la 2e place lors des deux rendez-vous germaniques. Ce miroir inversé lui va encore mieux.
Avec 283,4 points cumulé, Stoch a très largement battu Freitag, distancé de 7,3 points, sans possibilité de faire match. Incapable de gagner une seule manche de Coupe du monde depuis le début de la saison, le sauteur de Zakopane a fait un énorme pas vers un deuxième sacre sur la Tournée. Il devra bien évidemment être performant lors des deux derniers rendez-vous à Innsbruck et Bischofshofen dans la semaine. Seul Freitag, deuxième lundi et au général, semble encore pouvoir lui ravir cette 66e édition de la Tournée.
Bischofshofen
Stoch s'est envolé pour l'Histoire
06/01/2018 À 17:57

Stoch brise le record de Malysz

Stoch est devenu le premier sauteur à remporter les deux premières étapes de la Tournée depuis cinq ans et la performance réalisée par le Norvégien Anders Jacobsen. Ce troisième tremplin remporté sur la tournée lui a également permis de devenir le Polonais le titré de l'épreuve devant la légende Adam Małysz (2 succès en 2000/2001).
Stoch, qui a dû attendre de longues minutes sur la rampe d'élan en raison de sautes de vent, a parfaitement géré la situation et la pression : "C'était un défi pour moi", a-t-il dit après son succès. "Dans ces cas-là, il faut trouver son propre système, rester très concentré sur ce que l'on sait faire. C'est sans doute mon expérience, je ne suis plus un jeune homme."
Largement battu par Stoch, Freitag, leader de la Coupe du monde et grand favori de la Tournée, a lui payé très cher son premier saut trop timide à 132 mètres. Malgré une certaine régularité, l'Allemand n'a pu que constater les dégâts à l'arrivée. Sa nouvelle deuxième place le laisse quand même à portée de tir de son rival avant d'attaquer les deux rendez-vous autrichiens jeudi à Innsbruck et samedi prochain à Bischofshofen. Il faudra se méfier du leader du classement général qui a toujours dans un coin de la tête de devenir le successeur de Sven Hannawald, dernier Allemand à s'être imposé sur l'épreuve en 2002.

L'Autriche prend une claque, les Bleus passent à côté

La véritable déconvenue a été pour l'Autriche. La nation reine a pris une belle claque dans la figure à Garmisch en effectuant un pauvre tir groupé aux 19e et 20e place. De retour de blessure, Gregor Schlierenzauer était trop juste pour faire mieux (247,7 points), alors que Michael Hayboeck est apparu loin de son niveau (245,3 points). Eliminé après le premier saut, où il a pris une très frustrante 31e place, Stefan Kraft, 4e à Oberstdorf, a lui perdu toutes chances de victoire.
Il y a eu de nombreux dégâts lors de ce passage à Garmisch. Notamment du côté de l'ambitieuse Pologne. Troisième à Oberstdorf samedi, Dawid Kubacki n'a pris que la 12e place finale (260,7 points) et perdu ses minces espoirs de sacre. Cinquième en Bavière, Stefan Hula a lui frisé la correctionnelle lors du premier saut, avant de signer une modeste 27e place (233,2 points).
Chez les Bleus, ni Vincent Descombes Sevoie, (44e), ni la promesse Jonathan Learoyd (46e), n'ont réussi à se qualifier pour le second saut. Il reste encore deux rendez-vous pour sortir avec les honneurs.

Kamil Stoch à Garmisch / Tournée des 4 Tremplins 2017/2018

Crédit: Getty Images

Saut à ski
Après l'or olympique, Stoch accroche enfin la Tournée des Quatre Tremplins
06/01/2017 À 19:11
Saut à ski
Sapporo 2 : Damjan au sommet d'un podium 100% slovène
26/01/2014 À 09:33