Getty Images

Marcel Hirscher domine le géant parallèle devant Thibaut Favrot et Alexis Pinturault

Deux Tricolores sur la boîte mais Hirscher encore au sommet

Le 17/12/2018 à 19:34Mis à jour Le 17/12/2018 à 20:02

ALTA BADIA - Et à la fin, c'est Marcel Hirscher qui gagne. L'Autrichien a remporté ce lundi le géant parallèle au nez et à la barbe de Thibaut Favrot, qui signe son premier podium de la saison, et Alexis Pinturault. C'est la 62e victoire de maître Hirscher en Coupe du monde.

Il fallait un géant pour mettre fin à la belle histoire de Thibaut Favrot sur le parallèle d'Alta Badia. Marcel Hirscher a été sans pitié pour le Français de 23 ans battu en finale mais qui monte sur son premier podium en carrière à 23 ans devant Alexis Pinturault, battu en demi-finale par son compatriote. Hirscher corrige une anomalie en remportant le premier Géant parallèle de sa carrière pour la quatrième édition. Il signe sa 62e victoire en Coupe du monde et égale du même coup une légende autrichienne, Annemarie Moser-Pröll.

Encore à 60 victoires dimanche matin, Marcel Hirscher a ajouté deux succès à sa collection en un peu plus de 24 heures. Mais s'il avait outrageusement dominé le Géant dimanche, l'Autrichien a dû s'employer sur le parallèle ce lundi.En quart de finale, il a manqué huit centièmes à Stefan Luitz alors que Matts Olsson avait pris le meilleur départ de la demi-finale avant de sortir de la piste. Enfin, Thibaut Favrot est venu échouer à 13 centièmes seulement du maître. Hors du podium en 2015 et 2016, troisième en 2017, Hirscher a enfin dompté le Géant parallèle.

Marcel Hirscher vainqueur du géant parallèle d'Alta Badia le 17 décembre 2018

Premier podium pour Favrot

A épreuve atypique, dauphin surprise ! Avec une 17e place à Garmisch-Partenkirchen en janvier et une 18e ce dimanche à Alta Badia, Thibaut Favrot était loin d'être un favori pour le podium ce lundi soir. Et pourtant, l'Alsacien a successivement fait tomber Meillard, Faivre, Kristoffersen et enfin Pinturault pour se hisser en finale. Un superbe tableau de chasse pour le skieur de 23 ans qui se fait un nom dans la très dense équipe de géant française.

Troisième dimanche, troisième lundi, Alexis Pinturault a deux choix : voir le verre à moitié vide et être frustré de ne pas avoir fait mieux pour aller chercher la victoire ou alors le voir à moitié plein et se dire qu'il est très régulier au haut niveau en ce moment. Le leader de l'équipe de France a en tout cas réalisé des manches solides, preuve que son ski est en place. En place aussi, l'équipe de France qui vient de glaner quatre podiums en deux jours. Le seul Marcel Hirscher s'est mis en travers de sa route, par deux fois.

0
0