La patronne, c’est bien Lara Gut-Behrami. Déjà vainqueur du précédent Super-G à Sankt Anton am Arlberg, la Suissesse a remis ça ce dimanche en remportant celui disputé à Crans-Montana. Passée tout près du succès la veille en descente (2e), Gut-Behrami a cette fois explosé la concurrence, repoussée à une seconde à l’exception de la surprenante Tamara Tippler (+ 0’’93). L’Italienne Federica Brignone complète le podium (+ 1’’03) d’une épreuve marquée par de nombreuses sorties de pistes comme celle de Sofia Goggia et Petra Vlhova.
Le film du Super-G
Lara Gut-Behrami est au Super-G ce que Sofia Goggia est à la descente : la reine de la discipline, qui évolue deux-trois crans plus haut que le reste de la concurrence. A Crans-Montana, la Suissesse a même donné une leçon de ski à toutes ses adversaires, réduite au rang de faire-valoir. Impressionnante de justesse, sur le plat du milieu de tracé comme dans le mur final où elle a découpé la piste, la double vainqueur du globe de la spécialité (2014 et 2016) a offert un récital et créé des écarts monumentaux. Sa dauphine, la surprenante autrichienne Tamara Tippler, est la seule skieuse à moins d’une seconde de la Suissesse mais elle est tout de même repoussée très loin (+ 0’’93). Alors qu’elle s’était plainte de la piste après les entrainements, Lara Gut-Behrami était tout simplement seule au monde.
Crans-Montana
Curtoni n'était pas loin du compte et un podium fait son bonheur
23/01/2021 À 10:22

Performances bluffantes pour les Bleues

Surtout que sa principale rivale potentielle, Sofia Goggia, n’a même pas terminé. Vainqueur des deux descentes du week-end, l’Italienne s’avançait pourtant en pleine confiance mais son ski tout en risques a fini par la pousser à la faute et elle a manqué la dernière porte alors qu’elle se dirigeait vers une 2e place certaine. Une sortie de piste qu’elle n’aura pas été la seule à faire puisque pas moins de huit des trente premières skieuses n’ont pas fini et notamment Petra Vlhova, tombée avec son dossard 1. Mais la Slovaque conserve quand même largement la tête du général de la Coupe du monde puisque Michelle Gisin s’est encore complètement ratée (29e). Attention toutefois au retour de Lara Gut-Behrami, 3e et qui ne compte plus que 194 points de retard.
La très bonne qualité de la piste, qui a parfaitement tenu au fil des passages, aura permis aux gros dossards de se montrer à leur avantage, à l’image de Christine Scheyer, superbe 5e (+ 1’’12) avec son dossard 33. ET les Françaises ont su en profiter pour compenser la performance décevante de Tiffany Gauthier (21e, + 2’’01). Parties tour à tour avec les dossard 40 et 42, Laura Gauche et Tiffany Roux ont longtemps flirté avec un improbable top 10 mais elles se contenteront finalement volontiers de leurs respectives 14e (+ 1’’85) et 16e place (+ 1’’92). Leurs meilleurs résultats en carrière à toutes les deux.
Crans-Montana
Avec un doublé, Goggia est bien la reine en descente
23/01/2021 À 10:24
Crans-Montana
Goggia a encore sorti le grand jeu : sa victoire dans la 2e descente
23/01/2021 À 10:00