Levi, un retour convaincant

Dix mois après sa dernière course – et victoire – à Bansko le 26 janvier, Mikaela Shiffrin fait son retour en Coupe du monde à Levi. Un slalom dans la station finlandaise que l’Américaine aborde avec des problèmes de dos et sans véritable ambition. "Avec tout ce qui nous est arrivé à nous athlètes (la crise sanitaire) et ce qui m'est arrivé personnellement, je ne peux pas avoir d'attentes particulières", disait-elle alors. Mais le ski est comme une deuxième nature pour Shiffrin, qui revient – presque – comme si rien n’avait changé avec une superbe 2e place, derrière Petra Vlhova. "Ça va me prendre du temps pour retrouver le haut niveau”, affirmait-elle avant la course. Il ne lui en aura fallu qu’une pour redevenir l’une des meilleures skieuses du monde, malgré des appuis plus lourds qu’à l’habitude. Preuve que si Shiffrin était de retour, la reine ne l’était, elle, pas encore.

Shiffrin n'a rien oublié : son second run et sa deuxième place en vidéo

Mondiaux
6e titre, première, et retour d'enfer : Shiffrin rentre encore un peu plus dans l’histoire
15/02/2021 À 17:53

323 jours après, la première victoire et une énorme émotion

Elle avait quitté la Coupe du monde sur une victoire et il ne lui aura fallu que quatre courses dans cette nouvelle saison pour retrouver le chemin de la victoire. A Courchevel, au lendemain de sa 4e place sur la première course du week-end, l’Américaine survole la première manche du géant, marquée par la sortie de Petra Vlhova, vainqueur des trois premières courses de la saison. Malgré l’émotion palpable - qui finira par submerger l’Américaine -, Shiffrin contrôle sereinement la seconde manche pour s’offrir son premier succès en Coupe du monde, 323 jours après celui décroché en Super-G à Bansko. Une victoire qui la fait craquer dans l’aire d’arrivée, sous le coup de l’émotion. "99% de moi-même pensait que je n’en étais pas capable, expliquait-elle alors. C’est juste fou !" De quoi lancer définitivement, pensait-on, Shiffrin sur la voie d’un retour définitif aux affaires. Ça sera finalement bien plus long que prévu.

Shiffrin : "Je pensais que je n'étais pas capable de le faire"

Semmering-Kranjska-Kronplatz, doutes en secondes manches

Pourtant, Mikaela Shiffrin enchaine les grandes performances en première manche, démontrant que le ski est de nouveau là pour l’Américaine. Sur quatre des six courses qui suivent, sur le slalom de Semmering et les géants de Kranjska Gora (x2) et Kronplatz, la skieuse de Vail gagne deux premières manches et se place deux fois à l’affût (2e et 4e). Sauf que contrairement à Courchevel, Mikaela Shiffrin est loin de se montrer sereine en seconde manche, même si les résultats finaux n’ont rien de catastrophiques (3e, 4e, 6e, 6e). Pire que ça, l’Américaine s’y montre empruntée, hésitante, incapable de se lâcher. Jamais au contact des meilleures, elle est même repoussée au-delà de la 10e place sur la manche, une rareté incroyable pour une skieuse de son niveau. De quoi mettre des doutes sur le réel niveau de Shiffrin en 2021, alternant le meilleur comme le pire mais semblant incapable de maitriser ses émotions et de trouver sa régularité d’antan.

Moins explosive, Shiffrin a coincé en 2e manche

Flachau, la délivrance en slalom

Au moment d’aborder Flachau, Mikaela Shiffrin reste une année complète sans victoire en slalom, chose qui ne lui était encore jamais arrivée dans sa carrière, depuis son premier succès à Äre en 2012-2013. C’est dire si l’année 2020 aura été particulière pour l’Américaine… Là encore, la skieuse de Vail domine la première manche mais rien n’est fait avec quatre filles qui se tiennent en trois dixièmes. De quoi forcément mettre la pression sur Shiffrin, pas forcément très sûre de son ski en seconde manche depuis le début de l’hiver. Mais, cette fois, l’Américaine n’a pas tremblé pour triompher, sans trop mettre d’engagement mais suffisamment pour créer de la vitesse sur les sections de plat. Son 44e succès en slalom, le record dans une même discipline pour une skieuse et le 100e podium de sa carrière. Battre un record était un passage obligé pour redevenir la Mikaela Shiffrin d’avant. Mais retrouver le succès en slalom l’était encore plus.

Un succès plein d'émotion et encore un record : la 44e victoire en slalom de Shiffrin en vidéo

Patronne des Mondiaux mais reine déchue

Parfois, une préparation au calme faut tous les enchainements de course. Dans l’inconnu en vitesse après un début de saison sans avoir couru une seule descente ou super-G, Mikaela Shiffrin s’avance à Cortina comme tenante du titre en Super-G. Et l’Américaine, comme revigorée par l’arrivée des Mondiaux, retrouve le ski qu’elle a toujours eu, passe tout près de l’or et lance des championnats du monde dont elle sera la grande dame, avec un titre en combiné et une médaille dans trois autres épreuves, avec le bronze en slalom, l’argent en géant mais aussi le bronze en slalom. Une déception considérant que Shiffrin avait toujours été titrée aux Mondiaux dans la discipline et qu’elle s’est retrouvée repoussée à près de deux secondes de Liensberger. Mais l’Américaine, loin de se voir en reine déchue, repart au contraire de Cortina avec des certitudes et une confiance retrouvée.

Shiffrin était injouable : son slalom qui lui a rapporté son premier sacre en combiné

Jasna, la course parfaite

Cette saison, Mikaela Shiffrin a souvent montré qu’elle avait le ski pour gagner mais elle l’a rarement montré deux fois de suite. Mais son succès en combiné et son slalom exceptionnel sous la pression l’a visiblement libérée car, à Jasna, l’Américaine a fait mieux que tenir la pression : elle l’a balayée. Deuxième à l’issue du premier tracé, la skieuse de Vail retrouve son ski libéré et engagé en seconde manche, comme on ne l’avait jamais vue faire encore cet hiver. A l’image notamment de son bas de parcours où l’Américaine a réussi à créer une vitesse dingue, malgré une faute que ses adversaires n’ont même pas faite. C’est dire. Et même elle s’en est rendue compte. “C’est fantastique, avouait-elle après la course. C’était une bonne performance, une étape importante même si tout n’a pas été parfait et que j’aurais pu mieux faire à certains endroits. Mais ce n’est pas grave car j’ai continué à pousser. Et c’est ce qui compte le plus“. Après un peu plus de trois mois dans cette saison 2020-2021, Mikaela a fini par redevenir la reine Shiffrin. Et on ne peut que s’en réjouir.

Un final de folie et un 69e succès en carrière pour Shiffrin : sa victoire en vidéo

Mondiaux
Horaires, favoris, courses : le nouveau programme des Mondiaux 2021 de ski alpin à Cortina d'Ampezzo
04/02/2021 À 15:14
Zagreb
Shiffrin devra lâcher les chevaux en deuxième manche : son premier run timide en vidéo
03/01/2021 À 13:21