Getty Images

Déjà de l'or pour Mikaela Shiffrin, sacrée championne du monde du super-G !

Shiffrin, de l'or à toute vitesse

Le 05/02/2019 à 13:59Mis à jour Le 05/02/2019 à 14:49

MONDIAUX 2019 - Mikaela Shiffrin a parfaitement lancé ses championnats du monde, mardi à Are, en remportant l'or en super-G, au terme d'une course particulièrement serrée. La meilleure skieuse de la planète, qui domine dans cette discipline cette saison, a devancé Sofia Goggia de deux centièmes et Corinne Suter de cinq centièmes. Le début d'une probable moisson pour l'Américaine en Suède.

Mikaela Shiffrin étend son royaume. Triple championne du monde en titre du slalom, l'Américaine de 23 ans, qui ne laisse que des miettes à la concurrence cette saison, a conquis le sacre planétaire en super-G, ce mardi à Are. Elle s'est imposée pour deux centièmes devant l'Italienne Sofia Goggia, championne olympique en titre de la descente. La Suissesse Corinne Suter (3e, +0"05) complète un podium que les Françaises n'ont jamais entrevu. C'est donc dans cette discipline de vitesse qui se refusait encore à elle avant le début de l'hiver que Shiffrin, victorieuse des trois super-G auxquels elle a pris part en Coupe du monde cette saison, décroche sa première médaille d'or en Suède. Probablement pas la dernière.

Vidéo - Deux centièmes... Shiffrin a écoeuré Goggia pour arracher le titre mondial du super-G

01:58

Goggia a failli réussir le coup parfait, sur cette première course des Mondiaux. Victime d'une fracture de la malléole du péroné droit en octobre dernier, elle a seulement débuté sa saison fin janvier, par deux deuxièmes places à Garmish-Partenkirchen. Suffisant pour arriver à Are en pleine confiance et en grande forme, puisqu'elle a réalisé, avec son dossard 3 et malgré un départ moyen (14e au premier intermédiaire), un temps de référence sur lequel beaucoup de favorites se sont cassé les dents.

La grosse frayeur de Vonn, les Bleues loin du compte

Shiffrin, dossard 15, n'a pas non plus débuté très fort, mais elle a maintenu brillamment sa vitesse jusqu'en bas, et ce en dépit d'une petite faute sur la fin, comptant entre deux et cinq centièmes d'avance sur Goggia tout au long du tracé. Seule Viktoria Rebensburg a tutoyé son temps, mais l'Allemande (dossard 19) a finalement échoué au pied de la boîte (4e, à 0"07), désavantagée par une piste plus ombragée que lors du passage de Corinne Suter (dossard 4).

Aucune Française ne s'est illustrée, Tessa Worley (16e, à 1"59), double championne du monde du géant qui ne nourrissait que peu d'ambition en super-G, Romane Miradoli (17e, à 1"64), meilleure Tricolore cette saison dans la spécialité, et Tiffany Gauthier (26e, à 2"45) ne brillant pas ce mardi.

Lindsey Vonn n'a quant à elle pas terminé la course. La légende aux 82 victoires en Coupe du monde débute mal ces Championnats du monde, dernière compétition de sa carrière. Partie juste après sa compatriote Shiffrin, elle a enfourché sur un saut avant de finir tête la première dans les filets bordant la piste. Une piste qu'elle a skiée jusqu'au bout, rassurant le public sur son état de santé. Sa présence sur la descente, dans cinq jours, est cependant menacée.

Vidéo - Super-G : Une grosse chute et une énorme frayeur pour Vonn

01:44
0
0