Getty Images

Stuhec toujours reine, Vonn soigne sa sortie

Stuhec toujours reine, Vonn soigne sa sortie

Le 10/02/2019 à 13:23Mis à jour Le 10/02/2019 à 14:47

MONDIAUX 2019 - Tenante du titre, Ilka Stuhec a signé un formidable doublé dimanche à Are en dominant à nouveau la descente (raccourcie) des Championnats du monde 2019. La Slovène a devancé la Suissesse Corinne Suter et Lindsey Vonn. L'Américaine, pour la toute dernière course de sa carrière, a soigné sa sortie avec une belle médaille de bronze.

Lindsey Vonn quitte la scène avec une médaille de bronze. Et ça suffira sans doute à son bonheur. Pour la dernière course de sa carrière, l'Américaine a pris la 3e place de la descente des Mondiaux d'Are ce dimanche. Elle a été devancée pour 49 centièmes par la Slovène Ilka Stuhec, première skieuse à conserver son titre mondial en descente depuis 30 ans. La Suissesse Corinne Suter s'est intercalée entre les deux championnes pour prendre la médaille d'argent à 23 centièmes. Déception pour la Française Romane Miradoli, seulement 20e (+1''36).

Comme l'a fait Aksel Lund Svindal samedi, Vonn a donc réussi sa sortie. Ce n'était vraiment pas gagné sur le papier tant les interrogations sur son physique étaient importantes. La skieuse aux 82 victoires en coupe du monde n'avait pas beaucoup de garanties à offrir, cinq jours après une nouvelle cabriole qui l'avait envoyé dans les filets du super-G. Elle n'avait fini que deux courses depuis le début de l'hiver et son dernier podium remonte à près d'un an… ici-même à Are (3e d'un super-G). Mais Vonn, malgré son corps meurtri, a su retrouver de sa superbe pour finir en beauté.

Vidéo - Une descente magnifique pour finir : Vonn n'a pas raté sa sortie

02:00

8e médaille aux Mondiaux pour Vonn, 12 ans après la première

Partie avec le dossard 3, l'ancienne championne du monde de la discipline (2009) a allumé du vert une dernière fois en prenant provisoirement la tête à l'arrivée. Après avoir été saluée par Ingemar Stenmark, elle est restée sur le trône jusqu'au dossard 9 de Stuhec. La Slovène a sorti la course parfaite, faisant la différence sur le haut du parcours (-0''75 d'avance au 2e inter) avant de limiter la casse sur le bas, où Vonn avait été particulièrement rapide. Elle aussi revenue de blessure après un hiver 2017-2018 passé sur le carreau, Stuhec est la première skieuse à décrocher deux titres mondiaux consécutifs en descente depuis la Suissesse Maria Walliser (1987 et 1989). Un vrai exploit là aussi.

Vidéo - Stuhec a redoré son blason en descente

02:03

Vonn pensait pouvoir rester à la 2e place. Mais Suter, dossard 19, l'a finalement fait reculer d'un rang pour décrocher sa deuxième médaille aux Mondiaux cinq jours après le bronze du super-G. Argent ou bronze, peu importe pour Vonn qui décroche ainsi sa 8e breloque aux championnats du monde (réparties sur six éditions), 12 ans après avoir ouvert son compteur ici-même à Are (argent en descente et super-G) et dix ans après ses deux titres remportées à Val d'Isère (descente et super-G). Elle avait déjà décroché le bronze en descente, il y a deux ans à Saint-Moritz.

Côté français, personne n'a été en mesure de succéder à Marion Rolland, dernière championne du monde française en descente en 2013. En position d'outsider suite à sa 5e place à Cortina d'Ampezzo, Romane Miradoli n'a jamais pu rivaliser avec les meilleures (20e à 1''36). Tout comme Tiffany Gauthier (26e à 1''90), qui revient de blessure.

0
0