Getty Images

Shiffrin répond à Vonn : "Mon but est de rester au top plutôt qu'être blessée"

Shiffrin répond à Vonn : "Mon but est de rester au top plutôt qu'être blessée"
Par AFP

Le 09/02/2019 à 19:09Mis à jour Le 09/02/2019 à 19:20

Mondiaux - L'Américaine Mikaela Shiffrin a vivement répondu ce samedi à sa compatriote Lindsey Vonn qui regrettait la décision de sa jeune compatriote de ne pas s'aligner sur les cinq disciplines. Une critique qui n'a pas plu à Shiffrin.

"Elle aurait pu tout gagner. Moi, je suis une compétitrice et je veux concourir dans chaque course possible", avait déclaré Vonn, qui disait toutefois "respecter" le choix de sa coéquipière, alors que l'Américaine de 34 ans participe ce dimanche à la dernière course de sa carrière sur la descente des Mondiaux, à Äre. "Je suis flattée des récents commentaires de Bode (Miller) et de Lindsey (Vonn) qui estiment que j'aurais pu m'aligner sur les cinq courses de ces Championnats du monde, écrit Shiffrin sur ses réseaux sociaux. Mais je suis celle qui a essayé de s'aligner dans toutes les disciplines cette saison (...) je peux vous dire qu'aucune de mes victoires n'a été facile ".

"Mon objectif n'a jamais été de battre les records du plus grand nombre de victoires en Coupe du monde, de points ou de médailles aux Mondiaux (...) mais d'être capable durant ma carrière de toujours rester au top niveau plutôt que d'être sur la touche, épuisée ou blessée, pour avoir voulu trop en faire", détaille-t-elle dans une allusion à peine masquée à Lindsey Vonn, qui a longtemps poursuivi l'objectif du record de victoires en Coupe du monde (82 contre 86 pour le Suédois Ingemar Stenmark) et vu la fin de carrière perturbée par de nombreuses blessures.

A 23 ans, Shiffrin, qui a remporté le super-G d'ouverture des Mondiaux mardi, avait surpris en ne prenant pas part au combiné vendredi et dans une moindre mesure à la descente dimanche, alors que le géant et sa discipline fétiche le slalom n'auront lieu que jeudi et samedi prochain. "Les titres de slalom et de géant ne sont pas déjà dans ma poche (...) les filles sont très fortes, chaque course est un combat", estime-t-elle.

0
0