Getty Images

Vonn, le parfait happy end

Vonn, le parfait happy end

Le 10/02/2019 à 19:04

Après un hiver de galère, Lindsey Vonn a pris sa retraite sur une magnifique note en avec la médaille de bronze des Mondiaux d'Are ce dimanche. L'Américaine est heureuse de cette "fin parfaite". Elle dit avoir été touchée par la présence d'Ingemar Stenmark, la légende suédoise du ski, venu spécialement la saluer pour la toute dernière course de sa carrière.

Cela restera une des images marquantes de ces Mondiaux d'Are. Juste après avoir franchi la ligne d'arrivée de la dernière course de sa carrière, Lindsey Vonn a vu arriver à sa rencontre la plus grande légende du ski alpin : Ingemar Stenmark. Le Suédois, spécialement venu pour l'occasion, a chaudement félicité l'Américaine, désormais retraité comme lui. Et 168 victoires en coupe du monde (86 pour lui, 82 pour elle) ont alors posé ensemble sur la photo.

Vidéo - Stenmark salue la légende Vonn : "Heureux de la voir finir de cette manière"

00:43

"Cela signifiait tellement pour moi de le voir à l'arrivée, a expliqué Lindsey Vonn en conférence de presse. C'est un homme de peu de mots. Mais il est calme, amical et gentil. Il n'aime pas vraiment la lumière, mais il mérite de l'avoir. Je suis très reconnaissante qu'il soit venu aujourd'hui. C'est la fin parfaite pour ma carrière."

Ingemar Stenmark et Lindsey Vonn après la descente des Mondiaux d'Are, le 10 février 2019

Ingemar Stenmark et Lindsey Vonn après la descente des Mondiaux d'Are, le 10 février 2019Getty Images

L'hommage de Stenmark, et du monde du ski en général, est venu parfaire le "happy end" vécu par la skieuse de 34 ans ce dimanche. Si elle clamait vouloir finir par une médaille d'or, le bronze récolté derrière Ilka Stuhec (or) et Corinne Suter (argent) suffit à son bonheur tant il tient d'un vrai petit miracle.

"Honnêtement je ne peux pas être déçue de ne pas avoir gagné. Et c'est dur pour moi de dire ça ! Je suis dans une position où mon corps ne permet plus de skier comme je le souhaiterais. Normalement, je dirais que je suis déçue de ne pas avoir fini première. Mais là, ce n'est pas le cas, je ne sais pas si je suis encore capable de gagner. Et c'est pour ça que je prends ma retraite. Je suis très heureuse de finir en bronze. C'était le mieux que je puisse faire avec ce que j'avais."

Elle ne voulait pas finir "dans les filets"

Son hiver, grandement gâché par une nouvelle blessure au genou gauche, laissait peu d'espoirs à une fin aussi belle. Au total, elle n'avait couru que trois courses avant les Mondiaux, toutes disputées fin janvier à Cortina d'Ampezzo (15e puis 9e des deux descentes, abandon en super-G). Sa reprise était tellement peu encourageante qu'elle avait annoncé dans la foulée que les Mondiaux d'Are constitueraient le clap de fin de sa carrière, alors qu'elle voulait initialement la conclure à Lake Louise, l'automne prochain. Son corps "brisé au-delà du raisonnable" lui imposait de dire stop plus vite que souhaité.

Vidéo - Vonn a été la première à s'élancer pour la descente du combiné

01:59

"J'ai tout tenté aujourd'hui, comme toujours, raconte l'Américaine. C'est pour ça que j'ai autant gagné mais aussi pour ça que j'ai tant chuté et subi toutes ces blessures. J'étais si nerveuse pendant toute la journée. Je voulais plus que tout finir de belle manière. Je ne voulais pas finir dans les filets comme mardi lors du super-G. Je savais les risques que je prenais en m'élançant, avec le risque de chuter et de me blesser une dernière fois. C'était en opposition avec ma volonté de finir comme je le souhaitais. C'était une bataille intérieure mais au final, j'ai réussi à dominer mes émotions. Je suis restée calme et j'ai été capable d'exécuter mon plan."

Un dernier record en poche

Partie avec le dossard 3, elle a été relativement moyenne sur le haut avant de lâcher les chevaux sur le bas. Mais elle s'y attendait : "Pour une raison que j'ignore, j'ai toujours été lente sur le haut de cette piste, (NDLR : elle y avait décroché il y a onze mois la dernière victoire de sa carrière en super-G, lors des finales de coupe du monde). Mais sur le bas, je sais comment conserver la vitesse. J'ai réussi à m'accrocher pour obtenir un dernier podium."

Vidéo - Une descente magnifique pour finir : Vonn n'a pas raté sa sortie

02:00

Si elle n'atteindra donc jamais le record mythique de Stenmark en coupe du monde, l'Américaine n'a pas manqué de souligner que sa 3e place lui a permis de battre un dernier record dans son immense carrière. Elle a en effet remporté une breloque sur six éditions différentes des championnats du monde, après avoir ouvert son compteur ici-même en 2007. C'est un record absolu dans le ski féminin. Chez les messieurs, seul Kjetil Andre Aamodt a fait mieux (7), tandis que Marc Girardelli et Aksel Lund Svindal (6) ont fait aussi bien que l'Américaine.

De quoi donner encore plus de saveur à sa fin de carrière. Comme Aksel Lund Svindal, elle a soigné ses adieux. Ces deux monstres du ski quittent la scène avec le sourire et peuvent commencer à savourer. "J'ai hâte que l'on puisse célébrer ça ensemble ce soir", sourait Vonn, "impatiente" de débuter sa nouvelle vie loin des pistes.

Palmarès Vonn
0
0