Beat Feuz devra encore attendre pour s'offrir une nouvelle fois le globe de la descente. Alors qu'il pouvait se l'offrir mathématiquement en cas de succès à Saalbach-Hinterglemm, le Suisse a du se contenter de la 2e place. La faute à un impressionnant Thomas Dressen. Pourtant mal parti, l'Allemand a fait la différence lors de la section de glisse pour devancer l'armada suisse, qui place quatre hommes dans les cinq premiers, et remporter sa 3e descente de la saison, après Lake Louise et Garmisch-Partenkirchen. Côté Français, Maxence Muzaton et Johan Clarey accrochent le top 10.
Et de trois pour Thomas Dressen ! Alors qu'il ne comptait que deux succès à son palmarès au départ de la saison, toutes deux acquises en 2017-2018 avant sa blessure, l'Allemand n'en finit plus de bluffer son monde cette année. A Saalbach, il a même donné une leçon de ski aux Suisses, Norvégiens et autres Autrichiens, ces derniers étant complètement passés à côté de leur sujet. Parti avec le dossard 13, il est pourtant loin d'avoir réussi la course parfaite, notamment sur le haut.
Saalbach-Hinterglemm
Un final de folie et Kilde ouvre enfin le compteur : son Super-G en vidéo
14/02/2020 À 14:09

Clarey peut avoir des regrets

Coupable d'une faute de trajectoire sur le haut qui l'a obligé à un gros freinage, l'Allemand a ensuite parfaitement su lâcher les chevaux. Bien sur la ligne, posé sur ses skis, il a donné leçon sur la partie de glisse, gérée magnifiquement pour reprendre une demi-seconde à l'ensemble de la concurrence. Suffisant pour devancer les Suisses Beat Feuz (+ 0''07) et Mauro Caviezel (+ 0''09), qui complètent le podium, mais aussi Carko Janka (4e, + 0''26) et Niels Hintermann (5e, + 0''49). Longtemps dans le coup pour la gagne (- 0''55 au 2e inter), le Norvégien a lui coincé sur le bas du tracé et doit se contenter de la 6e place (+ 0''54), à égalité avec l'Autrichien Vincent Kriechmayr.

Johan Clarey

Crédit: Eurosport

Johan Clarey aussi peut avoir des regrets. Excellent sur la première partie de cette descente et encore en course pour le podium au 3e intermédiaire, malgré une faute d'équilibration sur le haut, l'Annécien en a de nouveau commis une sur le bas. Celle de trop. Le Français doit finalement se contenter de la 9e place (+ 0''64), juste derrière un surprenant Maxence Muzaton (+ 0''60). A défaut d'avoir été brillants, Nils Allegre (15e, + 1''13) et Mathieu Bailet (17e, + 1''14) signent deux nouvelles performances solides.
Saalbach-Hinterglemm
L'opération parfaite de Kilde
14/02/2020 À 11:51
Saalbach-Hinterglemm
Théaux : "Le dossard 1 ? Le pire à avoir en Super-G"
14/02/2020 À 13:26