Le 26 janvier 2019, à Kitzbühel, Clément Noël (1er) et Alexis Pinturault (3e) montaient ensemble sur le podium d’un slalom. Jour pour jour, deux ans plus tard, les deux compères ont remis ça à Schladming (2e et 3e), s'affirmant un peu plus comme les successeurs de Julien Lizeroux et Jean-Baptiste Grange, les derniers à avoir réussi cette performance, en 2009 à Kitzbühel et Are. En ce soir de retraite de Lizeroux, il y avait de quoi de voir la chose ainsi. Comme la transmission finale du témoin, d'un duo magique à un autre.
Pour Alexis Pinturault, troisième ce mardi, il y avait une certaine surprise à se voir monter sur la boîte, même si le skieur de Courchevel avait déjà fini à ce rang lors de son dernier slalom à Flachau. "C'était une belle journée. Je ne m'attendais pas à ça après la première manche, j'étais fatigué. Sur la seconde manche, je me suis senti beaucoup mieux. J’ai réussi à trouver un meilleur rythme et du coup à gagner la manche.” Mais il ne s’attendait vraiment pas à remonter autant de places vu son retard à l’issue du premier run, conclu à la 11e place à 1”73 de Manuel Feller, sorti lors de la manche finale. “L'écart était important, ça prouve qu'il ne faut jamais rien lâcher.”

Pinturault, sa seconde manche de feu pour s'offrir un nouveau podium

Schladming
Pinturault, sa seconde manche de feu pour s'offrir un nouveau podium
26/01/2021 À 21:06

Pinturault : "Les choses sont bien parties"

Au général, il fait une excellente opération puisqu’il possède désormais 253 points d’avance sur Marco Odermatt, qui expliquait dès la semaine dernière ne pas penser au général tant le Français “est trop fort cette année”. Son matelas pourrait devenir encore plus confortable à l’issue du prochain week-end, où deux nouveaux slaloms sont prévus à Chamonix. Il semble plus que jamais lancé vers son Graal, d'autant que son principal rival, Aleksander Aamodt Kilde, est hors course depuis sa blessure au genou le 16 janvier dernier.
Je ne sais pas si je fais une saison de vainqueur de gros globe, mais j'avais besoin de plus de régularité, c'est sûr, a relevé Pinturault, qui ne s’est jamais classé plus loin que 18e cet hiver et compte déjà six podiums dont quatre victoires. L'an dernier j'avais beaucoup de très bonnes performances et des abandons (3 à ce stade de la saison, ndlr). Il a fallu gommer ça, les choses sont bien parties mais il reste encore une bonne partie de saison, le reste de la Coupe du monde et les Mondiaux. Il va être important de bien se reposer pour continuer à être bien dans la tête."

Noël : "Avant la fin de saison, ça serait bien d’en gagner une"

Comme son compatriote, Clément Noël (2e) a accueilli ce podium avec étonnement : "En passant la ligne, je ne m'attends pas à finir deuxième ! J’ai encore un peu de marge à deux ou trois endroits, je fais une petite faute dans le mur. Mais dans l'ensemble, je suis assez satisfait de ma manche quand j'arrive en bas.”
Il avait certes 0”17 d’avance au 2e inter sur Marco Schwarz, mais l’avance finale de l’Autrichien à l’arrivée (68 centièmes) ne laissait finalement que peu de place aux regrets, même si le Vosgien ne court que pour la victoire, qui le fuit toujours cet hiver. “Avant la fin de saison, ça serait bien de gagner une course, dit-il. Aujourd'hui c'était bien. Il y a des choses à jeter sur ces dernières courses, mais aussi plein de choses à retenir." Des petits ajustements à appliquer dès samedi et dimanche à domicile, où lui et Pinturault auront à coeur de rééditer leur séduisant podium de Schladming.

Une faute mais Noël a tenu bon pour s'offrir une belle deuxième place : sa seconde manche

Schladming
Une faute mais Noël a tenu bon pour s'offrir une belle deuxième place : sa seconde manche
26/01/2021 À 20:56
Schladming
Schwarz a sorti le grand jeu pour s'offrir sa deuxième victoire de l'hiver : sa 2nde manche
26/01/2021 À 20:48